Une nouvelle technique pour réparer le coeur après un infarctus

Des chercheurs ont élaboré une nouvelle technique pour réparer les cœurs après un infarctus du myocarde.

 

On a recours ici aux nanoparticules transporteuses et au gène VEGF, un facteur de croissance de l’endothélium vasculaire qui contribue à la survie des cellules souches étant alors transplantées.

 

Selon l’Experimental Biology and Medicine, cette technique économique, efficace et biocompatible avec le gène est fort prometteuse.

 

On doit faire pénétrer le gène dans les cellules malades pour favoriser la croissance des vaisseaux.

 

Toutefois, la technique doit être encore améliorée avant de tenter de faire des essais cliniques à grande échelle, mais il s’agit tout de même d’une belle avancée médicale dans le milieu de la cardiologie.

 

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net