Un petit voyage?

(Getty Images)Un voyage, ça commence bien avant de partir.

Ça m’a pris une éternité avant de découvrir les vertus du voyage. Oui, je sais, c’est un peu bizarre. On me parlait de jolis paysages ou de créations architecturales impressionnantes, mais sans dire que ça me laissait indifférent, ça ne m’attirait pas plus que ça. Je n’arrivais pas à m’émerveiller autant que certains.

Je ne suis pas fier de le dire, mais pour moi, voir la Joconde en vrai ou à la télé, ça ne représente pas une si grande différence que ça. Il reste que la journée où j’ai finalement réservé mon premier voyage, j’ai tout de suite réalisé qu’une bonne partie de l’expérience m’avait échappé.

Si l’on ne fait pas attention, notre vie peut facilement devenir une succession de journées identiques. Métro, boulot, dodo en boucle. À la fin d’un long hiver, c’est facile de se laisser gagner par la déprime saisonnière. (Surtout avec un printemps gris qui fait son agace.)

Mais quand tu décides de t’embarquer dans un projet de voyage, c’est difficile à expliquer, mais ça donne du tonus au quotidien. Ça ajoute la (très clichée) lumière au bout du fameux tunnel. C’est surprenant à quel point on endure mieux les trucs pénibles lorsqu’on sait qu’ils achèvent.

Par exemple, si votre belle-mère habite chez vous sans qu’une date de départ soit planifiée, il y a de bonnes chances que vous frôliez la démence après quelques semaines. Pourtant, la journée où vous vous croirez à bout de patience, si elle annonce qu’elle quitte en fin de journée, le sourire va revenir et tous ses défauts paraitront moins pire pour les quelques heures restantes.

Se réserver un voyage, c’est aussi se créer un passetemps de plusieurs semaines. Il faut bien organiser ça, ce périple-là! Et le temps qu’on passe à planifier sa marche sur la Grande Muraille de Chine ou ses soirées arrosées au Carnaval de Rio, c’est du temps qu’on se sort de la routine. Quelques pensées positives, ça fait toujours du bien.

Évidemment, un vrai voyage tel qu’on l’entend, côté budget, ça monte rapidement dans les quatre chiffres. Mais si on n’a pas trop des goûts de luxe, il y a moyen de trouver des alternatives. On sous-estime souvent les petits voyages de fin de semaine où on ne fait que changer d’air en allant au chalet ou en visitant des amis à quelques heures de route.

En plus, quand quelqu’un te demande « Quoi de neuf? » ou « Qu’est-ce que tu fais de bon? » T’as vraiment du bon et de neuf à raconter! Du bon neuf inspirant. De l’inconnu avec plein de possibilités.

Peut-être va-t-on faire des rencontres géniales? Découvrir une nouvelle passion? Adopter un panda? Tout est possible. Parce qu’un voyage, ce n’est pas seulement de se promener dans les mêmes endroits que les gens au Canal Évasion. Un voyage, c’est aussi de l’espoir.

Et tout ça, c’est seulement les bienfaits d’avant le départ. Avant que le plaisir ne commence pour vrai.
(Non, je ne touche pas de commission si vous vous réservez un voyage à l’instant.)