Sortir avec un homme plus vieux, c’est « out » !

(Getty Images)Sortir avec un homme plus vieux, c’est avoir besoin de Viagra, c’est passer pour une nunuche qui se fait apprendre la vie par papi, c’est être à l’argent ou regarder passer sa vie.

On est de plus en plus méprisants envers ce genre de couple et on se réconforte en disant que c’est un modèle archaïque et dépassé. Un vrai couple moderne se doit d’être composé de deux personnes qui ont le même âge, la même intelligence, les mêmes revenus, les mêmes intérêts, les mêmes plans d’avenir, etc.

On ne tient même plus compte de s’ils sont bien ensembles. Quand quelqu’un sort du moule, on cherche une victime et surtout, on cherche à juger. Fort.

J’ai plein de copines qui ne veulent rien savoir des hommes plus vieux. Elles en ont une aversion totale. Je peux comprendre et j’accepte très bien que ça ne soit pas leur tasse de thé. À chacun ses goûts, et je suis le premier à être difficile pour certains trucs. Mais ce que j’aimerais comprendre, c’est d’où vient toute la virulence avec laquelle on juge ces relations.

Je comprends très bien lorsqu’on se moque de ces sites de rencontres qui permettent à des vieux riches de se repêcher de jeunes poulettes superficielles. Ce n’est rien de moins que de la prostitution « soft ». Je comprends aussi qu’on ne veuille pas retourner aux années Mad Men où le débalancement du pouvoir est très clair.

Mais est-ce que chaque relation où un vieux se pogne une jeune est basée sur une relation perverse de domination? Est-ce qu’il est si mal que ça d’avoir une relation avec quelqu’un qui a plus d’expérience de vie que nous? On demeure quand même des adultes consentants dotés d’un libre arbitre, non?

Moi le premier, j’ai vécu une multitude de relations avec des femmes plus vieilles et/ou expérimentées. Non seulement ça m’a rapporté des connaissances inestimables, mais j’ai aussi passé de super bons moments que je n’oublierai jamais. Et personne ne s’est senti exploité ou exploiteur.

Ça adonnait bien à ce moment-là. C’est tout.

Qu’est-ce qu’il y a de mal là-dedans? Est-ce que c’est rendu un problème d’apprendre avec quelqu’un? À peu près tout le monde a déjà eu un stage sexuel quelque part, non? Du mentorat de couchette. Un petit cours d’été de chambre à coucher. Tout le monde s’est déjà collé sur quelqu’un de plus intelligent pour apprendre plus vite.

D’ailleurs, je suis loin de vouloir dire que quelqu’un de plus âgé est systématiquement plus intelligent ou plus expérimenté, mais ça peut arriver aussi.

Ce n’est peut-être pas la relation parfaite qui va durer 100 ans et qui aura l’approbation de tout le monde autour, mais est-ce que ça la rend malsaine pour autant? Je ne crois pas.

En fait, comme bien d’autres critères douteux, l’âge devrait voir son importance diminuer avec le temps pour une raison bien simple: les relations durent moins longtemps.  C’est révolu le temps où on se mariait pour le meilleur et pour le pire ad vitam æternam. C’est devenu l’exception. La vie est maintenant beaucoup plus fréquemment une succession de courtes relations de deux, trois ou cinq ans (jamais quatre) où parfois, si l’on est très chanceux, on tombe finalement sur cette relation jackpot. En attendant, ne boudons pas notre plaisir.