Sois beau et tais-toi

Sois beau et tais-toi (Getty Images)Il y a un préjugé auquel j’ai toujours aimé croire: les femmes accordent moins d’importance au physique que les hommes.

Évidemment, c’est une généralisation, mais j’aime l’idée que les femmes aient des critères plus nobles que ceux des garçons. Après tout, quand Louis-José Houde réussit à se tailler une place parmi les hommes les plus sexy du Québec, c’est que clairement, on laisse la chance au coureur. Bon petit gars propre, drôle et gentil. Ce sont des bons critères raisonnables.

Mais même dans le cas où le préjugé aurait déjà été vrai, tu peux difficilement dire en 2012 que les femmes accordent moins d’importance au physique que les hommes. J’aurais tout de suite droit à une foule de courriels prétendant que c’est complètement faux et que les femmes, tout autant que les hommes, désirent un partenaire séduisant et tout. Tout ça avec un paquet de points d’exclamation.

Bon, vous pouvez vous rassoir, mais ce qui m’énerve dans tout ça, c’est qu’on fait comme si c’était une mauvaise chose, de trouver sexy les gens ordinaires.

Étant superficiel moi-même, je ne souhaiterais pas ça à mon pire ennemi. (OK, peut-être à mon PIRE ennemi.) C’est loin d’être aussi cool qu’on pourrait le croire. Ça fait juste diminuer la liste de candidats potentiels Et quand tu manques de choix, c’est là que tu prends des décisions douteuses. Par exemple…

-    Fréquenter la personne super jolie, mais qui est un peu (pas mal) stupide.
-    Coucher à répétition avec cette bête sexy qui te traite comme de la bouette.
-    Choisir quelqu’un en fonction de qui va impressionner les amis plutôt que la personne avec qui ça clique vraiment.

Enfin, les femmes ont accès au proverbial « soit beau et tais-toi »! Chanceuses!

Mais sérieusement, rechercher la perfection, c’est une vraie malédiction. Les gens particulièrement intéressants et les gens particulièrement attirants sont déjà assez rares comme ça. Vouloir retrouver ces deux traits chez la même personne, ça complique les choses.

J’envie les gens qui ont cette capacité de trouver la beauté où les autres n’en voient pas. C’est à peu près la meilleure qualité que quelqu’un peut avoir. Et non, je ne dis pas (seulement) ça parce que je désire être le deuxième mari de Scarlett Johansson.

La beauté esthétique, c’est la plupart du temps éphémère, et difficile à maintenir. Surtout pour quelqu’un comme moi qui n’a pas la métrosexualité facile. Je n’ai aucune passion pour le poussage de métal, l’épilation intégrale, ou aller magasiner à Laval.

Je suis déjà nostalgique du bon vieux  temps où un homme pouvait se contenter de se laver et se raser la barbe une fois de temps en temps. C’était la belle vie! Maintenant, juste dans la gestion de poils, c’est quelques heures par semaine!

Très bientôt, les hommes passeront autant de temps devant que le miroir que les femmes. Comme quoi, même s’il y a parfois des inégalités entre les sexes, nous demeurons tous égaux devant la pression des pairs et le marketing.