Savez-vous vraiment ce que vous mangez?

(Getty Images)La margarine est meilleure que le beurre pour la santé.
VRAI ET FAUX.
S’il est vrai que la margarine non hydrogénée (molle) est préférable au beurre, on ne peut pas en dire autant de la margarine hydrogénée (dure). Cette dernière, en raison de sa forte teneur en acides gras trans, s’avère plus néfaste pour le cœur que le beurre. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la margarine et le beurre renferment autant de matières grasses et sont aussi caloriques l’un que l’autre. Les deux doivent donc être consommés avec modération.

La viande rouge est plus nourrissante que la blanche.
FAUX.
Du point de vue nutritionnel, la viande rouge et la viande blanche sont équivalentes. L’apport en protéines est pratiquement le même, quel que soit l’animal. En ce qui concerne la teneur en vitamines et en lipides, elle varie en fonction des espèces et des morceaux de viande. C’est la variété qui compte.

Le miel est plus sain que le sucre.
VRAI ET FAUX.
Sa réputation vient de sa teneur en minéraux et en oligoéléments, pourtant négligeable. Quant aux vitamines, elles ne s’y trouvent que sous forme de traces. Cela dit, le miel est un peu moins énergétique que le sucre, car il comporte moins de glucides (75 g aux 100 g) que ce dernier (99,5 g aux 100 g). Il a également un pouvoir sucrant supérieur à celui du sucre, grâce à la présence de fructose. On a donc tendance à en consommer moins.

L’huile d’olive est la meilleure des huiles.
FAUX.
Certes, l’huile d’olive est excellente puisqu’elle est riche en acides gras monoinsaturés, mais les huiles de tournesol, de maïs, de canola et de soja sont tout aussi bonnes pour la santé. Elles contiennent un acide gras essentiel — l’acide linoléique ou l’acide linolénique, selon le type — qui contribue à la construction des membranes cellulaires de notre corps et de notre cerveau.

Les noix sont une excellente source de protéines.
FAUX.
Contrairement à ce que l’on croit, les noix ne sont pas une bonne source de protéines. Par exemple, une poignée d’amandes (45 ml ou 3 c. à soupe) ne renferme que 5 g de protéines. Pour obtenir le minimum requis de 15 g de protéines par repas, il faudrait donc manger 135 ml (ou 9 c. à soupe) d’amandes. Le hic, c’est que les noix sont riches en lipides, ce qui les rend très caloriques.

Le poisson le plus gras est plus maigre que la viande la plus maigre.
FAUX.
Pour 100 g (3 1/2 oz) de chair cuite, la truite (3,6 g de matières grasses) est aussi grasse que le filet de porc (3,6 g). Le saumon (12,4 g) l’est plus que le bifteck d’aloyau (10,6 g), et le maquereau (20 g), plus que les ailes de poulet (19,5 g). Et un poisson comme la sole passe de 2 % de matières grasses lorsqu’il est cuit à la vapeur à 16 % quand il est frit. Notons tout de même que les graisses du poisson sont excellentes pour le coeur.

Les épinards sont une excellente source de fer.
FAUX.
En fait, 250 ml (1 tasse) d’épinards cuits contient 6 mg de fer. À titre comparatif, 90 g (3 oz) de foie de porc cuit en referment 15 mg. De plus, le fer contenu dans les épinards est, comme c’est le cas pour tous les légumes, très mal assimilé par l’organisme. On parle d’un taux d’absorption de 3 à 5 % dans le cas des végétaux, alors qu’il est de 20 à 30 % dans celui des aliments d’origine animale.

Le porc est la viande la plus grasse.
FAUX.
Au contraire, le porc est l’une des viandes les plus maigres qui soient. De fait, toutes les coupes de porc, à l’exception des côtes levées, sont maigres (moins de 10 % de matières grasses). À titre comparatif, 100 g de filet de porc contiennent 3,6 g de matières grasses, alors que la même quantité de filet mignon (boeuf) en renferme 10,3 g.

Les laits entiers, 2 %, 1 % et écrémés ont tous la même valeur nutritive.
VRAI.
Quels que soient les procédés d’écrémage utilisés, la valeur nutritionnelle du lait ne change pas — ils contiennent tous 1 250 mg de calcium et de 30 à 32 g de protéines par litre. C’est donc leur teneur en lipides qui diffère: un lait entier en renferme environ 3,5 %, alors qu’un lait écrémé n’en présente que quelques traces. Si on surveille son poids, il vaut mieux se tourner vers les versions allégées.

Les olives vertes sont plus faibles en matières grasses que les olives noires.
VRAI.
Les olives vertes contiennent 12,5 g de gras par 100 g, alors que les olives noires en contiennent 30! Mais comme les deux types  ont riches en gras, on doit les consommer avec modération. Si on opte pour les olives noires, il faut en manger moins.

La mention «sans cholestérol» signifie qu’un aliment ne renferme pas de gras.
FAUX.
Cette mention indique que l’aliment contient peu ou pas de cholestérol, mais cela ne veut pas dire qu’il ne renferme pas de gras. Par exemple, les huiles végétales ne contiennent pas de cholestérol, mais elles peuvent avoir une teneur très élevée en gras. Il faut lire l’étiquette pour connaître la quantité de gras contenue dans un aliment.

(Getty Images)Le pain contient beaucoup de gras.
FAUX.
Le pain en lui-même est faible en gras. Ce sont plutôt les substances dont on le tartine (beurre, margarine, beurre d’arachide, fromage...) qui sont riches en matières grasses. Il vaut donc mieux se limiter à une seule tartinade et n’en appliquer qu’une mince couche.

La crème épaisse est plus riche que la crème liquide.
FAUX.
Leur consistance est attribuable au processus de maturation et non à leur teneur en lipides. Ainsi, la crème champêtre contient 15 % de matières grasses, mais sa consistance est celle d’une crème à 35 %. Vous pouvez donc la substituer à la crème à 35 % pour confectionner des plats contenant moins de lipides.

Le maïs sucré est plus calorique que la moyenne des légumes.
VRAI.
Riche en glucides, le maïs fournit 97 calories par 100 g, alors que la carotte en apporte 31, les champignons, 15, et le concombre, 11. Et si on badigeonne le maïs de beurre, cela fait augmenter son apport calorique!

Les fromages à pâte molle sont moins riches en gras que ceux à pâte ferme.
VRAI.
Le cheddar contient 33 % de gras alors qu’un brie crémeux en renferme 28 %. Il faut donc lire l’étiquette pour connaître le pourcentage de matières grasses.

Les fruits de mer sont très caloriques.
FAUX.
En fait, ils sont pauvres en calories et en matières grasses — ils ne contiennent en moyenne que 1 à 2 g de lipides par 100 g. Par exemple, 100 g d’huîtres ne fournissent que 70 calories, et la même quantité de crabe, 130 calories. Toutefois, on doit y aller mollo avec les sauces à base de beurre, de crème ou de vin blanc qui accompagnent ces aliments.

Le beurre d’arachide naturel est meilleur pour la santé.
FAUX.
Le beurre d’arachide naturel et le beurre d’arachide ordinaire ne contiennent à peu près aucun gras trans, et ce, même si de l’huile partiellement hydrogénée est ajoutée pour prévenir la séparation de l’huile avec la pâte. En fait, la quantité d’huile utilisée est tellement faible (0,002 g pour 30 g) qu’il n’y a pas de différence significative entre ces deux types de beurre d’arachide.

Les muffins à grains entiers ne contiennent presque pas de gras.
FAUX.
La majorité des muffins fabriqués en usine sont riches en gras; chaque muffin de grosseur moyenne contient l’équivalent de 2 c. à thé ou plus de beurre ou de margarine. Il est recommandé d’acheter des muffins faibles en gras ou, mieux encore, de les faire soi-même!

Les boissons de soya sont aussi nutritives que le lait.
VRAI.
Pour concurrencer le lait de vache, les boissons de soya sont maintenant enrichies de calcium, de zinc, de vitamines A, D, B2 et B12. Leur valeur nutritive est donc équivalente à celle du lait.

Les aliments d’origine animale sont la principale source de vitamines.
VRAI.
Les aliments d’origine animale (viande, volaille, poissons, œufs et produits laitiers) constituent une source vitaminique majeure. Ils contiennent la plupart des vitamines  existantes, notamment les vitamines A, B et D. Seules les vitamines E, K et C sont peu ou pas présentes dans ces aliments.