Réduire les choix alimentaires ne fait pas perdre de poids

Offrir moins d’options de malbouffe ne réduit pas la quantité globale de calories ingurgitées, donc n’aide en rien la perte de poids, rapporte une étude américaine dévoilée dans l’American Journal of Clinical Nutrition.

 

Cette étude met donc en garde contre les régimes qui limitent la variété des aliments.

 

200 personnes en surpoids ou obèses ont participé à cette recherche. Elles ont été divisées en deux groupes et ont fait des modifications de leur style de vie pour perdre du poids.

 

Elles ont eu des rencontres de groupes, une alimentation réduite en calories et des activités physiques. Cinquante pour cent des personnes ont vu leur choix de malbouffe être réduit à deux options seulement.

 

Après 18 mois, tous les participants avaient perdu du poids, et dans les deux groupes, la réduction globale des calories était la même.

 

On constate que même en réduisant les choix alimentaires de la malbouffe, il y a compensation ailleurs, avec d’autres aliments. Ainsi, le nombre global de calories consommées n’est pas plus petit en réduisant les choix alimentaires.