Quatre tasses de café pour réduire les symptômes du Parkinson

La revue Neurology publie une nouvelle étude sur les effets de la caféine sur la santé.

Il avait déjà été démontré que de boire du café pouvait réduire les risques de développer la maladie de Parkinson. Cette fois, les chercheurs de l’Université McGill, à Montréal, ont découvert que deux à quatre tasses de café par jour pouvaient réduire significativement les symptômes de la maladie, comme les tremblements et la rigidité musculaire.

La caféine étant un stimulant psychomoteur qui agit sur le système nerveux central et le système cardiovasculaire, elle diminue aussi la somnolence et augmente l’attention de façon temporaire.

« Nous voulions voir l'effet que pouvait avoir la caféine sur la somnolence et les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson, tels que la lenteur des mouvements, la rigidité, les tremblements et la perte de l'équilibre », mentionne le Dr Ronald Postuma.

Les participants à l’étude qui avaient reçu de la caféine avaient moins de symptômes moteurs. Ils ont augmenté leur rapidité de mouvement et réduit leur rigidité musculaire.

Naturellement, plus d’études sont nécessaires pour confirmer les résultats et savoir si la caféine pourrait être incluse dans les traitements de la maladie.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net