Quand l’orgasme n’est jamais au rendez-vous : yoga, méditation et autres chemins menant au nirvana

Encore trop de femmes n’atteignent pas l’orgasme, même par la masturbation. Quand aucune raison physique apparente ne peut expliquer pourquoi on n’arrive pas à jouir, il est temps de nous pencher sur notre état d’esprit, qui est le grand manitou de notre sexualité.

Faire du yoga pour atteindre l'orgasme. (Getty Images)On n’en finit plus de se faire bombarder par l’image— véhiculée autant dans les magazines pornos que dans les films pour adultes — de la femme atteignant un orgasme explosif de façon quasi systématique. Pourtant, la réalité est tout autre. Des études démontrent que 15%des femmes n’ont jamais connu l’orgasme de leur vie. C’est plus de 1 femme sur 10...

Alors, s’il n’y a aucune raison physique nous empêchant de jouir, qu’on a fait presque religieusement les exercices de Kegel et qu’on ne consomme aucun médicament ayant comme effet secondaire d’inhiber l’orgasme, que peut-on faire? Plein de choses! En effet, on oublie trop souvent que l’orgasme, «c’est une question de mental», comme le disait Marc Messier dans le film Les Boys.

Savourer l’instant présent

À trop vouloir jouir, on se fait vite prendre au piège de se concentrer sur le but ultime—l’orgasme—plutôt que de profiter du trajet — la montée de l’excitation menant à l’orgasme. Ainsi, une bonne partie de cette excitation n’est pas vraiment ressentie. C’est un peu comme regarder un film en accéléré pour en voir la fin sans profiter de l’intrigue; la conclusion n’aura jamais autant d’effet. Il faut donc apprendre à oublier l’objectif et à savourer l’instant présent, chaque toucher, chaque caresse. Mais comment y arriver si on est stressée à la simple idée de ne pas arriver à jouir?

Libérer notre esprit et nos énergies

Arriver à faire le vide et à mettre de côté les soucis du quotidien pour se concentrer sur l’instant présent est sans doute notre plus gros défi. On a beau vouloir, notre esprit semble cavaler tout seul, sans qu’on arrive à le maîtriser. Heureusement, il y a plein de techniques qu’on peut utiliser pour se reprendre en main.

Se donner le temps!


Il est certain qu’on aimerait bien avoir une recette miracle pour atteindre l’orgasme, mais la meilleure n’a rien de magique: il faut avant tout qu’on ne s’impose pas l’orgasme. Si aucune expérience négative ne justifie notre blocage, jouir de notre sexualité est donc une question de temps. S’il faut en moyenne à l’homme entre 2 et 5 minutes pour jouir, pour nous, c’est environ 20 minutes. Et ça, c’est dans des conditions idéales!
Alors, si on commençait par se libérer l’esprit de nos attentes, on pourrait mieux en profiter, non? 1, 2, 3... on lâche prise!

 

«15% des femmes n’ont jamais connu l’orgasme de leur vie»

La visualisation
nous permet d’apprendre à calmer notre corps et notre esprit. On commence par imaginer un endroit paisible où on a déjà été ou encore où on voudrait aller. On ferme les yeux, on respire calmement, profondément, en savourant ce lieu, en s’y voyant. Les premières fois, on peut avoir besoin de se créer un environnement propice (lumières tamisées, musique d’ambiance...) pour nous permettre de décrocher des mille et un soucis du quotidien. À force de le faire, on aura de moins en moins besoin d’accessoires pour se couper de l’extérieur et faire le vide.


La méditation
est dans la même veine que la visualisation, mais au lieu d’imaginer un espace, on choisit un mot ou une phrase qui a un sens spirituel pour nous. En respirant tranquillement, profondément, on laisse notre corps se détendre, en se concentrant sur le mot ou la phrase qu’on a choisi, jusqu’à en visualiser chaque lettre dans notre esprit.


Avec le yoga et le taï chi
, tout comme avec la méditation, on se libère des préoccupations externes pour mettre l’accent sur soi, mais on y ajoute un élément physique. On peut tout aussi bien choisir de le pratiquer en groupe, question de sortir un peu de notre environnement habituel, ou encore individuellement. C’est une excellente façon de canaliser nos énergies et d’améliorer notre concentration, tout en contribuant à notre mieux-être physique.


Le reiki est une technique japonaise visant à canaliser les énergies de notre corps par l’imposition des mains. On parle souvent de massages reiki, mais en fait, c’est une adaptation nord-américaine de la technique, combinant le massage et le reiki. Il n’y a pas de preuve scientifique de son efficacité, mais certaines études tendent à démontrer que des traitements utilisant cette technique ont des effets bien réels. Chose certaine, le reiki peut être bénéfique en termes de relaxation et, si on croit effectivement à l’équilibre des énergies du corps, il peut contribuer à débloquer les murs que nous mettons en place, inconsciemment, dans notre esprit.

Des traitements d’acuponcture, reçus d’un praticien reconnu, peuvent aider à régler des problèmes d’énergie et de circulation sanguine, entre autres.


Aussi sur Clin d’œil :


Le yoga sous toutes ses formes