Plus de risques d'infections après une césarienne

En fait, l'étude démontre que 9,6 % des femmes ayant subi une césarienne ont souffert d'infections reliées à la manoeuvre médicale par rapport à 6,6 % chez les femmes ayant subi une hystérectomie.

Les experts s'inquiètent, puisque plus d'une naissance sur quatre entraîne une césarienne. De plus, le fait d'être âgée de moins de 20 ans, d'avoir un surplus de poids et d'être opérée par un jeune médecin augmente les risques.

Toutefois, la plupart de ces infections ne sont pas très graves tandis que seulement 7 % d'entre elles ont nécessité un séjour prolongé à l'hôpital.

L'auteure principale de la recherche, Dr. Catherine Wloch, croit que ces infections, même si elles sont mineures, représentent un fardeau pour le système de santé.

« Les femmes qui développent des infections postnatales sont plus susceptibles de se sentir moins capables de s'occuper de leur bébé et prendront plus de temps à se remettre sur pied après la naissance », ajoute Gail Johnson, duRoyal College of Midwives.

Rappelons que les enfants dont la mère a eu une césarienne sont également plus susceptibles de devenir obèses et de souffrir d'asthme.