Plus de bébés mort-nés chez les femmes en milieu défavorisé

En fait, selon une étude publiée dans le journal BMJ Online, deux fois plus de bébés naissent mort-nés dans le 10 % de régions défavorisées du Royaume-Uni que dans le reste du pays.

De plus, l'étude a permis de mettre au jour le fait que ce type de naissance était attribué à des malformations congénitales et était trois fois plus présent chez les femmes de milieux défavorisés.

Si le taux de naissance d'enfants mort-nés dans les régions les moins défavorisées était le même partout, il y en aurait presque 900 de moins chaque année, selon les auteurs de la recherche.

« Ce n'est pas très surprenant [...] comme nous le savons, un certain style de vie et certaines conditions de santé peuvent avoir un impact sur les complications durant la grossesse », explique la chef exécutive de l'organisme de charité pour bébés Tommy's, Jane Brewin.

L'étude rappelle que le tabagisme, l'obésité ainsi que la difficulté d'accès aux soins sont plus courants dans les quartiers défavorisés et peuvent affecter le déroulement de la grossesse.

Rappelons justement que le taux de mortinatalité pourrait être diminué de moitié si les femmes bénéficiaient de meilleurs soins de santé.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net