La petite Amélia ne pesait que 375 g à la naissance

MONTRÉAL – Amélia, une grande prématurée qui ne pesait que 375 g à la naissance, en septembre dernier, a réussi à survivre et devrait quitter l’Hôpital général juif (HGJ) de Montréal cette semaine.

Il s’agit de l’un des plus petits bébés qui ont été mis au monde au Québec.

La petite fille, qui est née quatorze semaines plus tôt que prévu, a bénéficié de soins permanents au sein de l’Unité néonatale de soins intensifs et pèse désormais un peu plus de 2 kilos.

«Il y a tellement de stress et d’inconnu dans une situation comme celle-ci, a réagi Caroline Lefebvre, la mère de la petite Amélia, dans un communiqué émis par l’établissement hospitalier. C’est très excitant de savoir que nous pouvons la ramener chez nous après tant de semaines.»

«Ce succès indique non seulement les progrès importants accomplis ces dernières années dans le domaine de la néonatologie», a pour sa part déclaré le Dr Apostolos Papageorgiou, chef du Service de pédiatrie et de néonatalogie à l’HGJ, qui s’est spécialisé dans la prise en charge des bébés de très faible poids à la naissance. Il a affirmé que le mérite de la survie d’Amélia revenait en grande partie à «la dévotion et la compétence du personnel infirmier qui, 24 heures par jour, fournit des soins haut de gamme pour ces petits bébés».

«C’est un cadeau de voir Amélia grandir, et son histoire constitue un réel espoir pour d’autres parents qui traversent aussi une situation comme celle-ci», a pour sa part commenté Serge Cloutier, l’infirmier chef de l’Unité néonatale de soins intensifs de l’HGJ.