Marcher sur ses orteils signifie-t-il qu'il y a un retard de développement?

Une nouvelle étude suédoise révèle que les enfants qui marchent sur leurs orteils au lieu d'utiliser une allure typique peuvent être atteints d’un trouble mental. Certaines conditions, comme la paralysie cérébrale, peuvent causer la « marche-orteils », selon l'information fournie dans l'étude. Toutefois, cette condition peut se produire également chez des enfants qui semblent être en bonne santé.

Il semblerait qu’un enfant sur 20 ait cette fâcheuse habitude de marcher sur leurs orteils durant la petite enfance. Bien qu’il n’y ait pas de preuves à ce sujet, passer trop de temps dans une marchette pour bébé serait d’ailleurs une source commune et involontaire qui pourrait provoquer cette condition, avancent les chercheurs.

Les conséquences d’une telle démarche, si elle n’est pas traitée, peuvent être des problèmes à la colonne vertébrale, car les enfants sont poussés à devancer leurs corps pour marcher, en plus de dommages aux jambes, chevilles et talons, énumèrent les experts.

L’étude suédoise, qui sera publiée dans le Pediatrics en août, a conclu que parmi ses 1500 participants qui avaient en moyenne 5 ans, plus de la moitié avaient spontanément arrêté de marcher sur leurs orteils.

Parmi ceux qui avaient des retards de développement ou des troubles neuropsychiatriques, comme un trouble du spectre autistique, 40 % marchaient encore ou avaient déjà marché sur leurs orteils.

Les spécialistes précisent par contre que bien que l’étude ait révélé une association entre la marche sur les orteils et des retards de développement ou des troubles neuropsychiatriques, il n'y a pas eu de relation de cause à effet.

Ils conseillent cependant aux parents de se renseigner tôt auprès de médecins s’ils voient que leurs enfants marchent sur les orteils de façon constante.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net