L'intimidation touche davantage les enfants avec des problèmes de comportement

Les élèves qui reçoivent une éducation spéciale concernant des troubles du comportement sont plus susceptibles d'être victimes d'intimidation que les autres élèves qui suivent un enseignement général. Ils sont également plus enclins à intimider d'autres élèves, selon une nouvelle étude américaine.

Cette recherche publiée dans The Journal of School Psychology met en avant la complexité de l'intimidation et les défis à relever pour résoudre ce problème, a déclaré l'auteure principale de l'étude, Susan Swearer, professeure de psychologie scolaire à l'Université de Nebraska-Lincoln.

Ces résultats brossent un tableau assez sombre pour les élèves handicapés en termes d'actions d'intimidation, a notamment indiqué Susan Swearer.

La recherche a suivi plus de 800 étudiants en éducation spécialisée et générale, âgés de 9 à 16 ans, dans neuf différentes écoles primaires, intermédiaires et secondaires. Plus de 38,1 % ont indiqué qu'ils avaient été intimidés par d'autres élèves.

« Une culture de respect, de tolérance et d'acceptation est notre seul espoir pour réduire l'intimidation chez tous les jeunes d'âge scolaire », indiquent les auteurs de l'étude.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net