Les troubles alimentaires touchent aussi les femmes plus âgées

Contrairement à la croyance populaire, il n’y a pas que les adolescentes qui peuvent être obsédées par leur poids et leur image; les femmes adultes aussi.

 

Une étude américaine parue dansl’International Journal of Eating Disorders mentionne que les troubles alimentaires guettent de plus en plus les femmes de 50 ans et plus.

 

Malheureusement, à cet âge plus avancé, les troubles alimentaires peuvent s’avérer être plus dommageables pour la santé des femmes.

 

62 % des plus de 50 ans ont dit que leur poids ou leur ligne avait un impact négatif sur leur vie, alors que 13 % des femmes de plus de 50 ans sont obsédées par leur poids au point de souffrir de troubles alimentaires comme l’anorexie, la boulimie ou le sport en excès.

 

1849 femmes ayant en moyenne 59 ans ont répondu à des questionnaires. 25 % étaient obèses, 29 % en surpoids, 42 % de poids normal et 2 % trop maigres.

 

Ces femmes peuvent également avoir recours à différents moyens pour perdre du poids, comme les pilules amaigrissantes (7 %), l’excès de sport (7 %), les diurétiques (2,5 %), les laxatifs (2 %) ou encore les vomissements (1 %).

 

79 % des femmes de plus de 50 ans ont déclaré qu’elles n’aimaient pas leur corps. Ainsi, cette étude révèle que les pressions sociales exercées sur les femmes et l’importance de l’image corporelle peuvent avoir un impact également plus tard dans la vie, et non seulement à l’adolescence.

 

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net