Les personnes cardiaques souffrent aussi de stress post-traumatique

Le syndrome du stress post-traumatique (SSPT) est habituellement déclenché après une exposition à un événement traumatisant.

 

« Alors que la plupart d’entre nous pensent au SSPT comme un trouble réservé aux vétérans ou aux survivants de sévices sexuels ou de séisme, il est extrêmement fréquent chez les patients ayant vécu un événement coronaire sévère. Non seulement de tels événements mettent la vie en danger, mais leur impact psychologique peut être dévastateur et durable », explique l'auteur principal de l’étude, le Dr Donald Edmondson, professeur adjoint de médecine comportementale à la Columbia University.

 

Selon le PLoS ONE, les symptômes courants avec un stress post-traumatique vont des cauchemars, de l’évitement des souvenirs de l’événement à une fréquence cardiaque et une pression artérielle plus élevées.

 

Le SSPT double les risques de récidive d’un deuxième événement cardiaque dans les trois ans, chez les personnes qui en ont vécu un premier.

 

Ainsi, le SSPT doit donc être pris en considération lors du suivi médical.