Les objectifs de réduction de sodium sont difficiles à atteindre

Le Soleil rapporte une mésentente entre l’industrie alimentaire et les professionnels de la santé.

 

Deux ans après l’adoption de la stratégie canadienne de réduction de sodium d’ici 2016, l’industrie affirme que les objectifs sont totalement irréalistes, alors que les experts de la santé affirment plutôt que les fabricants ont simplement peur de perdre leur clientèle.

 

Tout le monde s’entend sur une chose toutefois, il faut réduire la quantité de sel des aliments. Cependant, la quantité fixée est plutôt difficile à atteindre selon l’industrie, surtout en boulangerie.

 

Les experts en santé mentionnent que tant que le programme sera fait sur une base volontaire, comme il l’est en ce moment, rien ne sera réellement efficace.

 

On souhaite qu’en 2016, la consommation quotidienne de sodium passe à 2300 mg, la limite tolérable. Aujourd'hui, la moyenne est une consommation de 3400 mg de sodium par jour.

 

Selon les objectifs, on mentionne que cette diminution réduirait du même coup de 30 % l’hypertension, 23 500 maladies cardiovasculaires pourraient être évitées, et on épargnerait 1,38 milliard de dollars en santé.

 

Toutefois, pour le moment, l’industrie trouve les objectifs irréalistes et demande une révision.


Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net