Les jeunes qui tiennent tête à leurs parents consomment moins

Les jeunes qui apprennent à tenir tête à leurs parents résisteraient mieux aux différentes pressions sociales négatives de leurs fréquentations.

Les jeunes qui consomment moins d'alcool seraient ceux ayant appris à négocier et pris confiance en eux dès l'adolescence. Cet apprentissage, développé à la maison, ferait d'eux des individus mieux outillés pour tenir tête aux pressions de leurs amis quant à la consommation de drogues et d'alcool.

De plus, ces adolescents seraient moins tentés, lorsqu'ils consomment de l'alcool, d'en abuser.

Ces affrontements entre adultes et adolescents les habitueraient à être pris au sérieux, puisque le ton de la discussion est plus sérieux dans ce genre de mésentente que dans les conflits entre amis. 

En fait, selon les scientifiques, les parents devraient provoquer l'argumentation avec leurs jeunes afin qu'ils deviennent des consommateurs plus avertis.

Rappelons qu'en moyenne, c’est à 14 ans que les jeunes commencent à consommer de l’alcool et de la drogue. Une étude a révélé qu’une consommation à l’adolescence est de plus en plus considérée comme un indicateur d’abus plus tard.

Crédit photo: FreeDigitalPhotos.net