Les infidélités au célibat

«La fidélité, c'est quand l'amour est plus fort que l'instinct.» Paul Carvel

Est-ce qu'il devrait y avoir un code d'éthique pour les célibataires lorsqu'ils sont pris dans les histoires de gens matchés? Il y a principalement trois types de célibataires.

1- Ceux qui courent après les gens qu'ils désirent, peu importe leur état matrimonial.
2- Ceux qui fuient les gens déjà engagés.
3- Ceux qui sont quelque part entre les types 2 et 3.

Dans les trois cas, ce sont des philosophies qui se défendent.

J'ai une amie qui a envoyé une lettre d'excuse à un homme marié après qu'ils aient passé une nuit ensemble. Elle avait plein de remords. Comme si la responsabilité ne reposait que sur elle, la personne à l'extérieur du couple!

De mon côté, j'ai plutôt l'impression que les gens matchés sont souvent plus aguicheurs que les célibataires. Et étant donné qu'ils sont déjà pris, on baisse un peu la garde et finalement, on se fait prendre. Est-ce qu'on devrait avoir des remords?

J'ai rarement entendu un célibataire déclarer: «Bon, ce soir, je me pogne quelqu'un de marié!» C'est rarement ton premier choix. Il reste que ça arrive, couramment.

Comme célibataire, c'est facile de se laisser tenter parce que, soyons honnêtes, les meilleurs candidats sont généralement déjà en couple. C'est une question d'offre et de demande. Dans nos années d'étudiants et d'adultes tout neufs, tout le monde était libre. Personne ou presque n'était déjà engagé dans des relations sérieuses. Mais plus on avance dans la vie, plus les gens sont déjà avec quelqu'un (ou quelques-uns).

Même la fenêtre d'opportunité durant laquelle les gens sont libres est souvent bien petite. Il y a des gens qui enchainent cinq ou six relations sans être célibataires plus qu'un après-midi. Peut-être sont-ils dépendants affectifs, mais il est certain que ceux qui essaient de jouer franc-jeu et de respecter les limites des couples se font complètement avoir. Après quelques fois, tu finis par apprendre : si ce n'est pas toi (qui brise leur couple), ce sera quelqu'un autre.
Ça devient une vraie jungle.

Ayant été plus longtemps libre qu'en relation exclusive, j'ai pu constater beaucoup trop fréquemment à quel point les matchés ont la fidélité sélective. J'ai l'impression que ça empire chaque année. C'est dommage qu'il soit impossible d'avoir des données fiables sur l'infidélité. (Même les statistiques ne sont plus dignes de confiance!) Tout ce qu'on peut faire, c'est prendre le chiffre qu'on nous donne et se dire que la réalité est sûrement pire. Pas mal pire. Je ne suis pas de nature jalouse, mais ça fait peur.
Autant comme personne en couple que comme célibataire, personne n'a envie de se priver. On veut profiter de la vie au maximum. Mais en même temps, commencer une relation avec quelqu'un sur une telle trahison...

Ça donne le goût de s'exiler sur une ile déserte avec la première personne avec qui ça clique. Bien à l'abri des tentations.