Les enfants moins populaires pourraient devenir obèses

Le fait de ne pas être populaire à la petite école ne fait pas seulement que ternir le quotidien des enfants. Des chercheurs suédois ont trouvé que les enfants plus malmenés par leurs camarades vers l'âge de dix ans sont plus susceptibles de souffrir d'obésité et de plus haute pression sanguine lorsqu'ils auront 40 ans.

Ces effets de l'impopularité apparaissent davantage chez les femmes.

Cependant, ces problèmes de santé n'apparaissent pas uniquement chez les enfants ayant subi de l'intimidation, puisque le simple fait d'être tenu à l'écart, isolé des autres, peut les entraîner.

Et ce n'est pas tout. Les chercheurs ont étudié plus de 900 jeunes de 16 ans pendant 27 ans. À la fin de l'étude, publiée dans PLoS ONE, les problèmes de santé des jeunes laissés pour compte dépassaient l'obésité et les troubles de la pression sanguine, puisqu'ils ont aussi diagnostiqué le diabète, les carences en bon cholestérol ainsi que de mauvais gras dans le sang des enfants touchés.

Rappelons également qu'avant l’âge de 12 ans, les enfants qui sont victimes d'intimidation sont quatre fois plus susceptibles que les autres de s’automutiler.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net