Les enfants gênés désavantagés académiquement

En fait, les enfants gênés et repliés sur eux-mêmes tôt à la maternelle auraient de moins bonnes aptitudes académiques et apprendraient plus lentement au fil des années, d'après des chercheurs de l'Université de Miami, dont l'étude est publiée dans le Journal of School Psychology.

« Les enfants qui sont très introvertis à la maternelle ont tendance à “disparaître au sein de la classe”. [...] Il apparait que tandis que ces enfants ne causent pas de problèmes à l'école, ils ne participent pas aux activités de classe et aux interactions, où presque tout l'apprentissage se fait à cet âge », explique la coauteure de l'étude, Elizabeth R. Bell.

Contrairement à eux, les enfants plus bruyants attireraient davantage l'attention du professeur et bénéficieraient de stratégies d'éducation spécifiques.

Les scientifiques espèrent donc convaincre les parents de ne pas seulement préparer les enfants à la maternelle en leur apprenant l'alphabet, mais aussi en leur apprenant à être à l'aise avec les autres.

Rappelons qu'une hormone pourrait bien aider les gens timides dans le futur. Les scientifiques s’intéressent de plus en plus à l'ocytocine, une hormone qui pourrait changer la vie des introvertis.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net