Les athlètes canadiens les plus inspirants pour les jeunes?

(Getty Images)Ryan Cochrane, le roi de la natation

 

Natif de Victoria en Colombie-Britannique, Ryan Cochrane est un nageur hors du commun. Si votre enfant veut devenir un champion de natation, c'est en partie de sa faute. Cet athlète canadien, qui a commencé à l'âge de 9 ans, est un prodige. Il est donc tout à fait normal qu'il soit un modèle pour la jeunesse. Au cours de sa carrière, Ryan Cochrane a récolté de nombreuses médailles et distinctions.

 

Parmi toutes ses victoires, soulignons qu'il a été médaillé olympique de bronze en 2008 à Pékin et double médaillé aux championnats du monde en 2009. En novembre dernier, le nageur a même eu le titre d'athlète masculin de l'année de la Fédération aquatique du Canada.

 

Tout semble lui réussir en natation, mais quel est son secret? L'entraînement, l'entraînement et encore l'entraînement, comme tous les sportifs de haut niveau. En 2008, il avait d'ailleurs déclaré au Comité olympique canadien qu'afin d’être un Olympien dans l’équipe nationale de natation, il nageait chaque semaine 60 à 70 km. Un bel exemple de détermination.

 

(Getty Images)Clara Hughes, une étoile de courage

 

L'ancien porte-drapeau du Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, Clara Hughes, aime se dépasser. Celle qui a été intronisée à l’Allée des célébrités du Canada en 2010 n'a pas une, mais deux passions dans la vie : le cyclisme et le patinage de vitesse.

 

Ce qui est exceptionnel est que Clara a remporté des médailles dans ces deux sports : quatre en patinage de vitesse et deux en cyclisme. Les Jeux de Londres pourraient lui permettre de devenir l'athlète olympique la plus décorée du Canada. À cette occasion, la Manitobaine de Winnipeg performera en cyclisme.

 

Clara Hughes est la seule athlète féminine canadienne à avoir remporté une médaille aux Jeux olympiques d'été et d'hiver. En 2010, Clara a même reçu l’Ordre du Canada.

 

La sextuple médaillée olympique est une vraie inspiration pour une génération d’athlètes de par ses performances, mais aussi pour son courage devant la dépression. En effet,  après avoir remporté ses deux premières médailles de bronze à Atlanta, Clara a sombré dans la dépression. Elle en est aujourd'hui sortie.

 

(Getty Images)Priscilla Lopes-Schliep, la gazelle des pistes

 

Aux Jeux olympiques de Beijing, Priscilla Lopes-Schliep a fait des étincelles. En 2008, à la finale du 100 mètres haies, l'Ontarienne a remporté la médaille de bronze, la seule médaille olympique du Canada en athlétisme. Quel défi!

 

En 2009, aux championnats du monde de Berlin, elle a raflé une autre médaille, cette fois-ci d’argent, dans sa toute première finale aux championnats du monde. La même année, elle a été nommée athlète canadienne de l'année. Que demander de plus?

 

Un bébé! Elle prouve qu'une belle carrière sportive peut aussi rimer avec famille. Elle vient d'ailleurs récemment de faire un retour remarqué sur la piste, quelques semaines seulement après sa première grossesse… sportive puisqu'elle n'a jamais vraiment arrêté de s'entraîner.

 

Désormais, cette jeune maman n'a qu'une seule idée en tête : aller aux Jeux olympiques pour la troisième fois. Et ce n'est pas tout, Priscilla souhaite aussi monter sur le podium.

 

Soulignons que l'objectif du Canada, l'été prochain, est de terminer parmi les 12 premiers pays au classement des Jeux olympiques de Londres. L'équipe aura à sa tête l'ancien nageur Mark Tewksbury comme chef de mission

En vedette