L'effet boomerang des régimes mieux compris

Les habitués des régimes alimentaires connaissent bien les effets yo-yo ou encore boomerang, c'est-à-dire qu’ils reprennent tout le poids perdu après un régime, et même plus.

 

Des chercheurs viennent de faire la lumière sur ce phénomène dans le Journal of the American Medical Association.

 

« La perte de poids entraîne des adaptations biologiques, notamment une diminution de la dépense énergétique de base et une augmentation de la faim, qui conduisent à une reprise de poids après le régime », mentionnent les chercheurs.

 

Le corps a un nombre de calories de base qu’il brûle chaque jour pour assurer son fonctionnement de routine. Lors de régimes, l’organisme tente de compenser la privation et se met alors en mode ralenti.

 

Après le régime, il conserve ce mode plus lent, ce qui fait que la dépense énergétique est moins grande qu’avant le régime. Il y a donc une reprise du poids perdu, et même plus encore.

 

La reprise de poids est aussi plus grande avec le régime réduit en graisse, car le corps s’est mis encore plus au ralenti qu'avec le régime faible en sucre. Toutefois, l’un et l’autre ne sont pas à choisir.

 

« Globalement, ce sont les variations de glycémie qui sont nocives, car elles entraînent des envies de sucre et des stockages excessifs », dit le Dr Alain Scheimann, nutritionniste.

 

« Pour maintenir la perte de poids, l'essentiel est d'éviter les privations qui conduisent inéluctablement à la frustration. Pour le reste, il faut conserver une alimentation équilibrée : limiter les sucres rapides, sans les exclure, garder les sucres lents (féculents, légumineuses), maintenir les protéines et les lipides en quantité très raisonnable. »