Le trouble obsessionnel compulsif est difficile à diagnostiquer chez les enfants

Le trouble obsessionnel compulsif est difficile à diagnostiquer chez les enfants

La revue médicale allemande Deustches Ärzteblatt International parle des difficultés à reconnaître et à traiter le trouble obsessionnel compulsif (TOC) chez les patients plus jeunes, affirmant qu’un diagnostic est souvent retardé, alors qu’une intervention rapide a des effets très positifs.

Les chercheurs ont expliqué que le symptôme du TOC le plus présent chez les enfants était le lavage des mains compulsif, qui était présent chez près de 87 % de cette population. Ces enfants peuvent aussi présenter des comportements répétitifs et de vérification, ainsi que des pensées agressives obsessives.

Le trouble du déficit d’attention et d’hyperactivité (TDAH) est également présent chez 70 % de ces patients. Lorsqu’il n’est pas traité, le TOC devient souvent chronique et mène à des problèmes de santé mentale importants à l'âge adulte.

Un diagnostic précoce est possible chez ces enfants à travers des tests psychologiques, a noté la chercheuse Susanne Walitza, selon Psych Central. Le traitement de première ligne du TOC est la thérapie comportementale, une technique qui demande beaucoup de temps, mais qui fonctionne. Durant cette thérapie, les patients sont confrontés à des situations qui provoquent les manifestations du TOC, tout en apprenant à maitriser ces manifestations.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net