Le grand ménage du printemps

Place au renouveau dans le couple! Ouvrons toutes grandes les fenêtres du désir et laissons entrer un vent de fraîcheur coquin!

(Getty Images)L’hiver a été long? Notre désir a le caquet bas? On a la libido chiffonnée par une trop longue hibernation? On se retrousse les manches: c’est le temps du grand ménage du printemps! Il est plus que temps de dépoussiérer notre couple et de le décrasser de sa routine. On secoue les draps et on se prépare pour de longues et torrides nuits d’été.

On passe notre amour à la machine!

Quelques tâches à faire:

Parler de sexe... franchement, crûment, honnêtement, gentiment, simplement, avec des mots tendres ou obscènes, vulgaires ou délicats. Après tout, notre principal organe sexuel est notre cerveau! Au lit, pourquoi ne pas faire la lecture de quelques nouvelles érotiques à notre chéri? On peut aussi l’appeler au bureau pour lui susurrer des grivoiseries, ou encore lui laisser des messages obscènes dans son sac à lunch!

Rire ensemble. Le rire désamorce les drames et crée une complicité. D’ailleurs, les couples qui rient sont les couples les plus unis. À quand remonte notre dernière rigolade avec Chéri?

Varier les lieux du plaisir. L’hiver nous a confinés dans le cocon chaud de notre chambre à coucher. Il est maintenant temps de changer d’air! On excite nos papilles sexuelles en essayant des endroits inusités, comme la cour arrière, le sentier boisé du parc et, pourquoi pas, le lave-auto? On lui fait des caresses déplacées et inconvenantes, des avances en public... Bref, on installe un climat torride, sensuel et on stimule ses fantasmes!

S’offrir des gâteries. La meilleure façon de stimuler son propre désir, c’est de se sentir désirable. C’est donc l’occasion parfaite de s’offrir une nouvelle tête, de renouveler sa lingerie, de se faire manucurer, masser, chouchouter, pomponner... Un amour-propre bien entretenu est le meilleur prélude à l’amour tout court!

Consulter un ou une sexologue. Parfois, toute la bonne volonté du monde ne suffit pas pour faire un ménage efficace. Il faut donc se débarrasser de l’idée qu’on s’embarque dans une galère pas possible en consultant un sexologue. Au contraire, dans la plupart des cas, quelques rencontres suffisent à remettre le désir sur les rails. Alors, si Chéri et nous butons contre un problème qui nous semble insoluble, il serait trop bête de se priver de l’aide précieuse d’un expert.


On se débarrasse de ce qui nous encombre!

Quelques habitudes et comportements à jeter à la poubelle

Faire semblant. Inutile d’espérer que des relations sexuelles décevantes s’amélioreront d’elles-mêmes. Le mieux reste encore d’exprimer nos frustrations — avec tact et doigté, évidemment — plutôt que de nier le problème. Simuler la satisfaction est la meilleure recette pour rester éternellement insatisfaite.

Se comparer. Il fait chaud, et tous en profitent pour exposer le plus de peau possible aux doux rayons du soleil. Ce grand déshabillage annuel ne fait toutefois pas que des heureuses. Pire, il provoque souvent bien des frustrations inutiles. Or, la jalousie tue le désir! Pourquoi ne pas admettre une fois pour toutes qu’il y a toujours mieux et pire que soi? L’important est de vivre pour soi-même ici, maintenant, et de profiter sans arrière-pensée de tout ce que l’amour peut offrir.

Vouloir exceller au lit. Exiger de soi-même d’être une déesse du sexe, c’est fatigant et bien stressant! Et puisqu’il n’y a rien de plus anti érotique que la fatigue et le stress, on jette aux poubelles toutes les obligations de performance irréalistes et on se concentre sur ce que nous et notre chéri désirons réellement — la communication étant, comme toujours, la clé.

Aller voir ailleurs. Au printemps, lorsque la sève monte, la tentation peut devenir forte, voire irrésistible. Ce n’est toutefois pas en se créant de nouveaux problèmes qu’on trouve des solutions à ceux qu’on a déjà. Si l’herbe semble plus verte chez le voisin, n’oublions pas que jouer à l’horticultrice volage peut avoir des conséquences dommageables pour la relation que nous avons si longuement cultivée.

Aussi sur Clin d’œil :
Sexe : un été à coucher dehors

Lors du bain : larguer les amarres