L'amour du père joue un rôle dans le développement de la personnalité

Les chercheurs ont découvert que lorsqu'un enfant est rejeté par ses parents, il est plus susceptible de grandir en étant inquiet, anxieux ainsi que plus agressif et hostile face aux autres. La douleur ressentie devant ce rejet dans l'enfance rend les relations à l'âge adulte plus compliquées.

En fait, durant les décennies passées, des études avaient démontré que la douleur ressentie devant le rejet activait les mêmes zones du cerveau que la douleur physique.

« Contrairement à la douleur physique, toutefois, les gens peuvent revivre la douleur émotionnelle du rejet encore et encore pendant des années », explique le coauteur de la plus récente étude de l'Université du Connecticut, Ronald Rohner.

Quant à l'impact que le père a sur le comportement futur de son enfant, des études ont montré que le rejet est souvent subi de la part des deux parents, mais que lorsqu'un seul d'entre eux rejette l'enfant (souvent le père), l'influence peut être encore pire sur lui.

Rappelons également que malgré la dépression, il est important de ne pas négliger les tout-petits. L'état dépressif des papas peut déteindre sur le comportement des enfants.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net