L'activité physique et le contrôle du poids sont des atouts contre le cancer du sein

Faire du sport et contrôler son poids après la ménopause peut aider à réduire de 30 % les risques de cancer du sein, mentionne une étude qui sera publiée sous peu dans la revue Cancer.

 

Nous savions déjà que l’activité physique était un atout majeur dans la lutte contre le cancer du sein, mais les chercheurs n’avaient pas vraiment mesuré l’impact de l’intensité, de la fréquence et du contrôle du poids.

 

1504 femmes ont été suivies. 233 avaient un cancer non invasif, et 1271 avaient un cancer invasif. 1555 femmes faisaient partie du groupe témoin. Toutes les participantes étaient âgées de 20 à 98 ans.

 

Les résultats montrent que les femmes qui ont fait de l’exercice dans leurs années de procréation ou postménopausiques ont réduit les risques de cancer, et ce, peu importe si les activités étaient d’intensité modérée ou intense.

 

Les femmes qui faisaient de l’activité de 10 heures à 19 heures par semaine réduisaient de 30 % les risques de développer la maladie.

 

« L'observation d'un risque réduit de cancer du sein, en particulier pour les femmes qui se sont engagées dans l'exercice après la ménopause, est particulièrement encourageante si l’on prend en compte l'âge tardif de l’apparition du cancer du sein », mentionne l’auteure de l’étude, Lauren McCullough.

 

À noter que toute prise de poids substantielle annule par contre les bienfaits de l’activité physique.