La Saint-Valentin devrait avoir son Boxing Day

Le Boxing Day de la Saint-Valentin : de l’amour à bas prix, livraison possible et accessible à tous! -    « Quoi?! T’es tout seul pour la Saint-Valentin? »
-    « Ben là, j’attends pour le 15, qu’est-ce tu penses! »

Avec toute la pression qu’elle amène, la Saint-Valentin est souvent décevante. On y commercialise tellement l’amour que la prochaine étape est inévitable: il lui faut son propre Boxing Day. Une journée de consommation où on pourrait enfin avoir tout ce qu’on voulait la veille, pour une bouchée de pain.

Ce serait magique!

Tous les 15 février, t’aurais un topo cliché aux nouvelles où on commenterait les files d’attente un peu partout en ville. Ce serait la folie! L’amour à bas prix, enfin accessible à tous! Cupidon ne saurait plus où donner de la tête.

On demanderait aux consommateurs d’expliquer ce qu’ils font là :
Femme-trépignante-devant-une-caserne-de-pompiers : « Ma Saint-Valentin a été très décevante, mais aujourd’hui, je me gâte! »

Après avoir payé le gros prix pour montrer à tout le monde que t’es en amour le 14, t’en aurais enfin pour ton argent le lendemain. On liquiderait tous les amoureux de la ville.

Les hommes seraient entassés à côté des gyms, des cours de yoga, ou carrément devant les clubs de danseuses, en attendant l’ouverture. 

Gars-dans-la-file : «J’ai TROP hâte!! Je veux celle avec les fesses remontées! Elle est parfaite!»

Gars-un-peu-geek : «Moi, j’ai pris celle qui tourne autour du poteau, mais j’ai commandé par le web. Ça va être les 48 heures les plus longues de ma vie!»

Les femmes iraient au 281? À la Caisse de dépôt? Ou un mélange des deux : au Centre Bell. On verrait une fille trainer Cupidon par le pied : «OK, vise le numéro 31! Et le 76!»

T’aurais aussi les femmes plus traditionnelles qui attendraient devant… la quincaillerie (?) :

Femme-enthousiaste : «Ça l’air qu’ils ont un gars qui peut faire du ménage sans que tu lui demandes!!»

Complice-hystérique : «Pis il pose des étagères en vingt minutes!»

Les agences de mannequins de comédiens seraient affligées de tous les côtés. Ce serait dangereux de se faire piétiner. Les universités n’auraient jamais été aussi populaires. Tous à l’affut des modèles les plus récents et neufs. (Les gars en faible quantité y seraient rapidement en rupture de stock.)

On chiale souvent qu’on prend les hommes ou les femmes pour des objets, mais peut-être que la vie serait plus simple comme ça. Tu trouves ta carrière, ta maison et l’amour de ta vie, le 15 février, en gros spécial. Le bonheur accessible à tous!

Tout partout, tout le monde ferait son possible pour arriver très tôt afin de ne pas être pogné avec les restants de fin de journée. Presque tout le monde. Car tout comme au Boxing Day d’après Noël, il y aurait aussi des gens qui profiteraient de leur journée pour faire autre chose. Car contrairement à ce qu’on semble vouloir nous faire croire à chaque St-Valentin, ce n’est pas nécessaire de s’accoupler à tout prix.