La fessée engendre des troubles de la personnalité chez l'enfant

La fessée peut entraîner des troubles de l'humeur, de l'anxiété, des abus d’alcool et de drogues, mais également des troubles de la personnalité dans la vie adulte de l'enfant, selon une récente étude publiée dans la revue Pediatrics.

En s'appuyant sur leurs résultats, les chercheurs de l’University of Manitoba et de l'Université McMaster confirment que la fessée peut déboucher sur des troubles de la personnalité.

Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques ont analysé certaines données de la population américaine adulte, issues du National Epidemiologic Survey on Alcohol and Related Conditions et recueillies entre 2004 et 2005.

L’American Academy of Pediatrics s’oppose au recours à la fessée, comme la plupart des professionnels de l’enfance.

Certains psychologues voient la situation différemment, comme le Pr Robert Larzelere de l’Oklahoma State University. Une de ses études montre que la fessée utilisée de manière appropriée peut, dans certaines situations, se révéler efficace, surtout afin d'obtenir de meilleurs comportements chez l'enfant.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net