La chirurgie bariatrique peut augmenter les abus d'alcool

Le Journal of American Medical Association dévoile une étude un peu surprenante concernant la chirurgie de l’obésité ou bariatrique.

 

Apparemment, elle augmente le risque d’abus d’alcool chez les patients dans les deux ans qui suivent l’intervention.

 

L’étude a suivi près de 2000 personnes ayant subi ce type de chirurgie. 70 % avaient eu un pontage gastrique, qui consiste à réduire la taille de l’estomac et raccourcir l’intestin, 25 % avaient un anneau gastrique, et 5 % avaient eu un autre type d’intervention.

 

On a suivi ces patients un mois avant la chirurgie, puis on les a revus un an et deux ans après.

 

Ils ont été considérés comme ayant des troubles liés à l’alcool s’ils étaient incapables de cesser de boire une fois qu’ils avaient commencé ou encore s’ils avaient des pertes de mémoire liées à leur consommation. Les hommes et les jeunes adultes étaient les plus vulnérables.

 

Comparativement à leur consommation avant l’intervention chirurgicale, on a noté une augmentation de 50 % de la prévalence des troubles liés à l’alcool. Une personne sur huit prenait en moyenne 3 verres d’alcool par jour après deux ans.

 

Cette constatation met en évidence qu’il faut également un suivi concernant la consommation d’alcool des patients qui ont subi ce type d’intervention pour perdre du poids.