Fâché noir contre le magasinage

(Getty Images)Tu as bien ri en voyant aux nouvelles les images de ces dingos qui se lancent dans les magasins le jour du « Black Friday » et qui n’hésitent pas à se faire piétiner pour économiser quelques dollars. L’affaire, c’est qu’eux ont fini leur magasinage de Noël et que toi t’as pas encore commencé. Pourtant, tu restes calme. Tu te dis : « le gars écrit une chronique sur le magasinage. Il va m’aider à m’en sortir. » Je suis surpris de voir que la sagesse te conseille de te tourner vers moi, mais bon. Je vais voir ce que je peux faire.

A VOIR | Les meilleures batailles du «Black Friday»

Si tu as une blonde, tu auras pris soin de remplir à l’avance une fiche où tu as noté ses mensurations complètes et ses préférences en matière de lingerie coûteuse, de fleurs et de bijoux. Or ? Argent ? Gogosses en ficelles tressées par des autochtones ? Consulte ta fiche, tout y est. Il est trop tard pour lui mesurer discrètement le diamètre des doigts, là. Ça aurait l’air louche.

Si tu as un chum, tu auras pris soin de lui rappeler que quand tu investis dans de la lingerie coûteuse, c’est aussi un cadeau que tu lui fais. Ça prépare le terrain si jamais tu lui achètes rien.

Si tu magasines sur le web, évite d’acheter de l’usagé. Les gens qui vendent des trucs et des machins sur les sites de petites annonces ont la fâcheuse habitude d’omettre « malodorant », « crasseux » ou « infesté de punaises » dans leurs descriptions. Ne te réjouis pas trop vite d’avoir trouvé le cadeau de rêve pour ta plus jeune. La photo est étrangement floue. Cette licorne usagée n’est peut-être qu’un vieux mulet avec un dildo collé sur le front.

La pharmacie, c’est l’endroit idéal où acheter des cadeaux impersonnels comme du parfum ou des savons à des gens que tu ne connais pas beaucoup. Sache tout de même que quand tu donnes des affaires qui sentent bon, le message que tu envoies, c’est :

Chère grand-maman.
Je t’aime, mais tu pues.
Joyeux Noël !
 
Tu pourrais plutôt te rabattre sur le chocolat, sauf que tout le monde va lui en donner. À Noël, t’es en compétition avec des gens aussi désespérés que toi. De toute façon, offrir du chocolat, c’est irresponsable. Tout ce qui se mange ou se boit est à proscrire, à moins d’avoir un bilan de santé complet de la personne. Allergies alimentaires, diabète, colon irritable, il ne faut pas prendre ces choses à la légère. Et puis ça te jette un froid dans un party quand le cousin qui tente de vaincre sa dépendance à l’alcool déballe un quarante onces de rhum. Surtout s’il le boit d’un coup pendant qu’il fait le Père Noël.

Si tu es à court d’idées, tu peux toujours réunir les membres de ta famille et te lancer dans un discours émouvant sur la simplicité volontaire et l’écologie. « Et si on aidait la planète en ne se faisant pas de cadeaux ? » Ne t’attends tout de même pas à ce qu’ils tombent dans le piège. Tu les prends pour des idiots ?

Je me rends bien compte que je ne t’ai pas beaucoup aidé. J’aurais pu te prévenir plus tôt mais le magasinage, j’haïs ça. Allez. Cette année encore, savons et chocolats pour tout le monde.

Plus de Fâché Noir