Fâché Noir contre rien

Eh non, je ne suis pas toujours fâché. Voici, pêle-mêle, tout un tas de choses qui m’ont mis de bonne humeur en 2011.

* La fin du monde du 22 mai 2011, prédite par Harold Camping, un animateur de radio chrétienne. (Elle n’a pas eu lieu.)

* La visibilité que les médias ont accordée à Harold Camping. Euh?

* Le groupe de pirates «Anonymus», qui prétendait mettre fin à Facebook le 5 novembre. Ouais, bon, vous ferez mieux la prochaine fois, les gars. Vous devriez peut-être vous pratiquer sur des cibles plus petites?

* «Flick golf» et «Flight control», deux petits jeux disponibles pour les téléphones intelligents. (Apple et Android.) Non, non, ça ne rend pas accro du tout. Argh.

* Scarlett Johansson qui se prend en photo à poil. Heureusement, l’ignoble individu qui a piraté le téléphone de la dame et qui a mis les photos en ligne a été arrêté par le FBI. (Mais ça ne nous empêche pas d’aller y jeter un œil. Au fond, le mal est fait.)

* Le Wolfberger, un crémant d’Alsace mousseux à 19$ qui bat les Champagnes dans les concours de dégustation. Pour péter de la broue, le champagne reste un must. Mais pour le budget…

* Beginners, un film de Mike Mills, avec Ewan Mc Gregor, Christopher Plummer et Mélanie Laurent. Un excellent film qui est passé «sous le radar», comme ils disent dans l’armée.

* Modern Family. Une comédie où pratiquement chaque dialogue fait rire, sourire ou s’étouffer avec son jus jusqu’à ce que ça remonte dans les narines, qu’on s’étouffe et qu’on crache sur le divan. (Vous êtes prévenus.)

* Survivor. Une émission de télé que j’avais oubliée et que j’ai redécouverte avec plaisir l’année dernière. C’est une rare téléréalité à ne pas mettre en scène que des pétasses et des douchebags. Et c’est de retour en février.

* Le livre L’homme blanc de l’écrivaine Perrine Leblanc, publié aux éditions le Quartanier, qui gagne le prix littéraire du Gouverneur général, le combat des livres et qui débarque chez Gallimard. Wow!

* Montréal Cycle chic. Un blogue qui présente Montréal comme une ville relax où il fait toujours beau, où tout le monde se déplace à vélo et où personne ne porte de casque parce que les automobilistes ne tentent pas de vous rouler dessus à tout instant. Féerique.

* La pizza à la pancetta de chez Geppetto.

* This isn’t happiness. Un blogue. Des photos, des illustrations, du design. Beau.

* Refelemele, un blogue où des illustrateurs québécois refont un dessin de leur jeunesse.

* Les superbes sérigraphies de Jason Cantoro et d’Alice Jarry de l’atelier Cinquunquatre.

* Tigre et diesel, de Galaxie, l’album que j’ai le plus écouté cette année. Je crois que j’ai entendu plus souvent Camouflar que ma sonnerie de téléphone.

* Ô KEBEK, la proposition de Raoul Duguay pour l’hymne national québécois. Son offre a reçu un «non» unanime, et beaucoup beaucoup de «lol».

* Le vidéoclip de la chanson l’enfant prodige de Paul Piché. Soit c’est ridicule, soit c’est un hommage au ridicule. Et ça sonne comme un extrait de l’album Sur le chemin des incendies, sorti en 1988. Vouloir être poli, on dirait que c’est «intemporel». Hum.

* Un ours qui envoie la main. J’en veux un pour Noël!

* Ma première chronique FÂCHÉ NOIR, publiée le 4 février. Merci de me lire, les amis.

Je vous reviens le 6 janvier, aussi fâché que d’habitude.