Fâché noir contre les 100 choses à faire avant de mourir

On ne tire pas tous notre adrénaline des mêmes activités. (Getty Images)Bon, allez. Aujourd’hui, donne ta démission sur un coup de tête, apprends à piloter un avion et atterris près d’un volcan en éruption. Si tu veux t’en sortir avec ta liste des 100 choses que tu souhaites faire avant de mourir, il va falloir que tu commences un moment donné. Demain il sera peut-être trop tard.

Je suis presque certain que t’as fait une liste. Parce que, comme moi, t’as des amis qui te racontent leur week-end en parlant de descente de rapides en canot pneumatique, de kite-surf et de saut en parachute. Souvent, ils s’appellent Dave. Les Dave sont des gens intrépides. Et les Dave te demandent ensuite qu’est-ce que t’as fait de ton week-end. Moi ? Euh. J’ai assemblé un BBQ et j’ai lu sur le bord du canal Lachine. «Il y avait des moustiques», que je précise pour ajouter un peu d’aventure et d’imprévu à mon résumé. Le Dave me dit que je devrais tout de même essayer quelques activités qu’il a faites. Dave s’imagine que ce qui est bon pour lui sera bon pour moi.

Je veux bien, Dave, mais moi j’ai Internet. Et, sur Internet, toutes tes activités se terminent très mal. Je cherche des vidéos de deltaplane et je trouve un gars qui atterrit mal et se casse les deux jambes. Nager avec les dauphins : dévoré par les requins. Sauter dans un lac à partir de hauts rochers : le quidam ne s’est pas rendu jusqu’au lac. Je comprends que le but de la plupart des activités est de passer près de la mort ou, au minimum, de se faire mal. Si c’est de la douleur que ça prend, j’ai quelques accomplissements à mon actif :

44. Pierre au rein : CHECK.
53. Se casser une dent et avoir le nerf à vif : CHECK.
77. S’échapper un tiroir sur un ongle incarné : CHECK.
91. Aller voir Melancholia de Lars Von Trier au cinéma : CHECK.

Peut-être qu’il est bon de ne pas se laisser imposer la liste d’un Dave et de plutôt créer la sienne. Après tout, on ne tire pas tous notre adrénaline des mêmes activités. Pour certains ce sera de se battre à mains nues avec un ours enragé qui vient de se faire piquer par des abeilles. Pour d’autres, ce sera de lire ma chronique sur les heures de bureau sans se faire pincer par le boss. Je  suggère de glisser des trucs faciles dans la liste et quelques erreurs de jeunesse. Rien n’est plus satisfaisant que d’inscrire sur une liste des items qu’on peut tout de suite rayer. Ça enlève de la pression.

54. Offrir une lettre d’amour à une fille qui m’aime pas : CHECK.
67. Voler des Hot Wheels au Bonimart et se faire pogner : CHECK.

Si tu sens que tu vis tes dernières heures et qu’il te reste beaucoup trop de choses à faire avant de mourir, modifie ta liste en conséquence. Remplace «sauter en bungee» par «tomber en bas du lit», «construire une maison de mes propres mains» par «avoir une douleur vive dans le bras gauche» et puis voilà. Peu importe ce qu’on aura accompli avant de mourir, l’important c’est le plaisir qu’on aura pris à le faire.

Parce que c’est bien beau les rêves, Dave, mais il y a aussi la vie.

Plus de Fâché Noir