Fâché Noir contre la peur de l'engagement

L’homme, petite bête simple en apparence, se révèle plutôt complexe lorsqu’on l’étudie attentivement. Ainsi, sur le plan des communications, un simple grognement de sa part peut servir à exprimer la faim, la soif, l’attirance sexuelle ou la démence. Même les phrases qui semblent limpides peuvent avoir différentes significations. Exemple choisi: «Je préfère ne pas m’engager pour l’instant.»

À première vue, on pourrait croire que cette phrase ne peut sortir que de la bouche d’un malotru immature qui refuse la possibilité d’une relation à long terme parce qu’il souhaite continuer à coucher à droite et à gauche comme si demain n’existait pas. C’est souvent vrai. Mais il y a d’autres significations possibles :

1. Hey, tu sais quoi? T’es pas mon genre, finalement. Eh non! Je me suis emporté trop vite! LOL! C’est vrai qu’au début j’avais toujours envie d’être avec toi, mais il arrive que ça change, ces affaires-là, non? Je préfère te parler de «peur d’engagement» plutôt que de te dire «t’es pas mon genre». Ça perpétue un cliché mais je trouve que ça a l’air moins bête. Et puis ça te donne le beau rôle: ça signifie qu’au fond t’es quelqu’un avec qui on voudrait s’engager, que tu ferais une super blonde et tout, mais que moi je suis trop con pour l’apprécier. Et je suis pas mal certain que je suis pas ton genre non plus. Ton orgueil est blessé parce que t’aurais aimé me laisser avant que je le fasse mais bon, avoue quand même que je nous rends service. Je me suis rendu compte que le film de notre vie, ce n’était pas du tout une saga émouvante qui risque de tout rafler aux Oscars, mais simplement un court-métrage un peu cochon qui aura, au mieux, quelques critiques enthousiastes à Sundance.

2. On ne se connaît pas encore beaucoup mais tu me parles déjà d’habiter ensemble et t’as l’air d’avoir hâte qu’on fasse des enfants, sans savoir si je ferais un bon père. T’as envie de t’engager, maintenant, c’est là que t’es rendue dans la vie, et le hasard a fait que je passais par là. Moi ou un autre, j’ai l’impression que ça ferait pareil. Si tu veux, je peux te présenter un ami.

3. Tu me plaisais bien, mais j’ai rencontré tes parents qui me jugent et/ou tes amis douchebags et/ou hipsters et/ou ton ex qui débarque toujours sans prévenir et qui t’envoie une vingtaine de textos par jour, et ça ne me convient pas tout à fait. Pour tout dire, depuis leur rencontre, je me réveille en hurlant toutes les nuits, couvert de sueur, avec les ongles plantés dans les murs. Mon corps me parle, je vais l’écouter.

4. Comme le disent si bien le livre poche et le film poche tiré du livre (et tant pis si ça sonne drôle en français), je suis juste pas dedans toi.

5. Nous sommes à quelques jours de Noël, je ne sais toujours pas quoi t’acheter comme cadeau, alors je préfère ne pas m’engager pour l’instant et te rappeler le 3 janvier. Pas fou, hein?

Voilà. Il ne vous reste plus qu’à trouver l’explication qui vous sied le mieux, ô, femmes blessées qui vous retrouvez de nouveau célibataires. Ensuite, laissez-vous submerger par des pensées positives et vous aurez tout ce que vous souhaitez en 2012, promis, juré!