Et si on domptait les goûts des gars?

On reproche souvent aux médias d'influencer nos besoins et nos goûts. On dénonce le photoshop, les seins en plastique, l'abus de maquillage, l'obsession pour la minceur, les soutiens-gorge paddés, etc. Avec toutes ces modes imposées qui influencent nos moeurs, les gars se ramassent à avoir envie d'une femme qui n'existe pas vraiment et les femmes se sentent obligées d'accoter tous ces standards irréalistes. Il n'y a qu'une solution: dompter les goûts des gars.

On prend les meilleurs génies du marketing, les fabricateurs de tendance, les inventeurs de cool, et on leur dicte ce qui doit être à la mode dès maintenant et pour les générations à venir. Si nous sommes si influençables que ça, ça devrait se faire sans trop de difficulté. Après tout, dans le monde présent, ce ne sont pas tous les peuples qui aiment le même genre de femme. Ça dépend toujours de la culture et des médias.

Il y a des endroits (et des époques) où les femmes plus rondes sont plus populaires que les minces. Les Britanniques ne partagent pas l'obsession nord-américaine pour les dentitions parfaites. Il y a des peuples qui déterminent la beauté d'une femme à la longueur de son cou! D'ailleurs, j'écoutais un documentaire récemment qui expliquait qu'il n'y a aucune raison scientifique pour expliquer les yeux bridés chez les Asiatiques. Ce serait purement une question d'esthétique et de mode. Après quelques dizaines de générations à s'accoupler avec les femmes aux yeux les plus bridés, ça se serait uniformisé. Sur plus d'un milliard de personnes!

Pourquoi ne pas faire la même chose, mais à notre bon goût? C'est une question de santé publique. C'est assez facile de trouver des idées.

Les pitounes dans les calendriers sexy ne porteraient plus un bikini trop serré, mais un velouté snuggie qui laisserait deviner des courbes... parfaitement aléatoires et saines. Les pubs d'Axe mettraient toujours en scène des hommes qui attirent des centaines de femmes, mais elles seraient toutes des chefs d'entreprises ou des femmes d'état. Les pubs de bière opteraient pour un gars super content d'écouter le hockey tranquille à la maison avec sa femme. Les concours de type Miss Univers tiendraient VRAIMENT en compte les critères comme la culture et l'intelligence.

Évidemment, la porno ferait aussi partie de la stratégie. On ferait bien attention de nous montrer des positions qui sont faisables à la maison et qui sont aussi agréables pour la femme. Dans la petite histoire bidon, la fille avec les fausses boules et le bronzage orangé ne réussirait jamais à se trouver un mec à la fin de sa veillée.

On formerait enfin un monde parfait. Les femmes seraient mieux dans leur peau. Les gars auraient plus de facilité à se trouver quelqu'un qui correspond réellement à leurs fantasmes. Un endoctrinement ayant à coeur le bonheur de tous.

Il reste seulement à déterminer qui aurait le pouvoir, le privilège, de déterminer les goûts des hommes. Le bon gouvernement? Le meilleur lobby féministe? Un comité de bien-pensants? Le chroniqueur qui a eu l'idée? Vous? J'attends votre pitch.