Elle porte les enfants de son frère

C'est un drôle d'accouchement qui va avoir lieu prochainement aux États-Unis. Et pour cause, une femme désireuse d'aider son frère et sa belle-sœur à avoir deux autres bambins a décidé de porter les enfants souhaités.

(Crédit : Tiffany Burke/Facebook/A Belly For Me A Baby For You)Tiffany Burke, une Américaine de 31 ans, est actuellement enceinte de 6 mois. Particularité de sa grossesse, les deux enfants qu'elle porte ne sont pas les siens... mais ceux de son frère et de sa belle-sœur ! Le couple, déjà parent de deux enfants, souhaitait en effet à tout prix en avoir deux autres.

Malheureusement, le second accouchement de Natalie s'est très mal déroulé puisque les médecins n'ont pas eu d'autres choix que de lui ôter son utérus. James, le mari, s'est alors tourné vers sa sœur pour lui demander d'être la mère porteuse de deux de leurs futurs enfants, afin d'éviter de s'endetter. En effet, dans certains cas aux États-Unis, les mères porteuses peuvent demander une rétribution pour le service rendu. La somme versée peut alors atteindre les 150 000 dollars.

La deuxième tentative est la bonne

Mais ce cas un peu particulier d'aide à la procréation nécessite d'évidentes mises au point. Et Tiffany, James et Natalie ont d'abord dû s'entendre sur plusieurs clauses. Ils ont ainsi été dans l'obligation d'établir un contrat pour la garde de l'enfant et les frais médicaux liés à la grossesse. Une fois tout cela réglé, deux embryons de Natalie ont pu être mélangés au sperme de son mari puis implanté dans l'utérus de Tiffany en janvier dernier. Un véritable travail d'équipe... qui n'a pas abouti puisque la première tentative a échoué. C'est finalement la deuxième, effectuée en mars derniers, qui a été la bonne.

L'accouchement prévu en décembre


Grâce à Tiffany, les enfants tant espérés par James et Natalie naîtront en décembre. De son côté, la mère porteuse a hâte que cette histoire se termine. «Je suis impatiente de voir comment ils sont et d'une manière égoïste, je suis impatiente que ça soit fait», a récemment confié Tiffany Burke à la chaîne CNN.