Elle donne naissance... à son petit-fils

Une Américaine de 49 ans vient de donner naissance à son petit-fils. Elle a en effet servi de mère porteuse à sa fille qui a des problèmes cardiaques.

Le Portland Press Herald rapporte qu'aux États-Unis, une femme a accepté d’accoucher de son petit-fils. Âgée de 49 ans, Linda Sirois a en effet été la mère porteuse de sa propre fille à qui l’on a diagnostiqué des problèmes cardiaques suffisamment importants pour qu’une grossesse soit risquée.

Face à cela, la famille a au départ été très touchée, même si elle se doutait de la réponse des médecins. «Nous étions tellement déçus quand nous avons appris la mauvaise nouvelle de la bouche des docteurs. Mais nous savions depuis un petit moment que ce risque existait» raconte Angel. A 25 ans seulement, elle a en effet appris qu'elle ne pourrait jamais porter d’enfant sans mettre sa vie en danger. C'est alors qu'elle se rappelle d'une discussion ancienne avec sa mère: «Depuis des années, ma mère m'a répété qu'elle voulait bien porter mon enfant. Nous n'avions jamais pris la chose au sérieux mais l'été dernier, je l'ai appelée pour savoir si sa proposition tenait toujours».

«Mon dernier accouchement était le plus facile de tous»

Après avoir obtenu l’accord de Linda, Angel a cherché une clinique pour cet accouchement un peu spécial. Sur les nombreux établissements contactés, seul le Reproductive Science Center a finalement trouvé un accord avec la jeune femme. Le bébé est né le 13 août dernier et se porte aujourd'hui comme un charme. «Il est adorable, mange beaucoup et ne pleure presque jamais» se réjouissent Angel et son mari.

Quant à Linda, première grand-mère porteuse de l’histoire, elle est très fière d’avoir aidé sa fille et donné naissance à son petit-fils. «Mon dernier accouchement était le plus facile de tous», précise même cette maman de quatre enfants. «Comme c'était plus calme à la maison, vu que mes propres enfants ont fait leur vie, ma grossesse s'est très bien déroulée. J'ai également reçu le soutien de plusieurs membres de ma famille et de mes amis».

EN VIDÉO | Le reportage d'Associated Press (en anglais):