Dix conseils pour être un bon parent

(Getty Images)Quelle que soit l'enfance que vous avez connue, un voile se lève le jour où vous devenez parent. Vous comprenez enfin ce que signifie aimer quelqu'un plus que tout au monde.

Découvrez les dix conseils pour être un bon parent…

1. Impliquez-vous dans la vie de votre enfant.

Bien sûr, c'est plus facile à dire qu'à faire. La plupart du temps, il faut repenser et réorganiser ses priorités. Beaucoup de parents ont le sentiment de ne pas passer suffisamment de temps avec leurs enfants ou de devoir sacrifier leurs propres besoins ou envies au profit des leurs. L'important est d'atteindre un équilibre : si vous travaillez toute la semaine et qu'une fin de semaine passée à vous occuper des enfants ne correspond pas vraiment à votre idée d'un moment relaxant, assurez-vous de partager le temps équitablement. Emmenez-les au parc, offrez-leur des crèmes glacées, lisez-leur une histoire et passez des moments de qualité avec eux, mais n'oubliez pas de leur expliquer que vous avez besoin d'un moment personnel pour consulter vos courriels, regarder le hockey, etc. afin d'atteindre le bon équilibre.

 

2. Établissez des règles et tenez-vous-y.

Mettez-vous d'accord avec votre conjoint ou conjointe sur les règles à observer. Si l'un de vous rentre à la maison et permet aux enfants de manger des sucreries alors que vous venez de leur en promettre uniquement s'ils sont sages, il faudra recoller les pots cassés! Établissez des règles familiales afin de bien communiquer vos attentes et de rester cohérents. N'oubliez pas de limiter le nombre de règles à 3 ou 5, sans quoi les enfants risquent de perdre le fil et de ne pas les respecter.

 

3. Évitez d'être trop sévère.


Nous avons souvent tendance à reproduire l'éducation que nous avons reçue. Si vos parents étaient relativement sévères et que vous adoptez le même comportement envers vos enfants, ces derniers risquent de se replier sur eux-mêmes ou de se défouler sur les autres. Les parents doivent souvent gérer un sentiment de frustration, notamment lorsque les enfants refusent de se montrer raisonnables ou se mettent soudainement à pleurer sans raison apparente. Dans ce cas, le mieux reste encore de ne pas accorder trop d'importance aux pleurnicheries et de ne pas s'énerver. Un peu d'humour désamorce parfois la situation. L'enfant se calmera peut-être s'il s'aperçoit qu'il n'obtient pas la réaction espérée. Prenez un bref moment pour faire une pause, respirez, comptez jusqu'à dix et reprenez ce que vous étiez en train de faire. Si tout se passe bien, votre enfant comprendra que son caprice ne vous intéresse pas et que vous ne le prenez pas au sérieux.

 

4. Expliquez le pourquoi des règles et de certaines décisions.

Expliquez toujours pourquoi vous établissez des règles et prenez certaines décisions. Vos enfants sauront ainsi pour quelles raisons vous les punissez ou vous les récompensez, ce qui les aidera dans leur apprentissage. Par exemple, plutôt qu'un simple «non», dites : «Lucie, je ne te donnerai pas de dessert tant que tu n'auras pas fini tes petits pois, parce qu'il faut terminer le dîner avant d'avoir le dessert».

 

5. Traitez vos enfants avec respect.


L'éducation des enfants est une tâche considérable dont on ne mesure parfois pas toute la difficulté. Certains parents considèrent que leurs enfants devraient se montrer reconnaissants, plutôt que de faire des caprices ou se disputer avec leurs frères et sœurs. Nous aimerions tous que la conduite de nos enfants soit exemplaire mais, en réalité, l'ingratitude, les colères et les pleurs découlent parfois directement du comportement des parents qui crient constamment sur leurs enfants, leur manquent de respect ou les ignorent complètement. Donnez à vos enfants le même respect que celui qui vous est dû.

 

6. Aidez-les à se sentir en sécurité.

Il est primordial que les enfants se sentent en sécurité. Il suffit de détails tout simples, comme accrocher des portraits de famille dans la maison ou décorer les chambres des enfants avec des photos de leurs frères et sœurs. Ils auront alors le sentiment d'appartenir à une famille.

Essayez de ne pas vous disputer avec votre conjoint ou votre conjointe devant les enfants. S'ils sont endormis, querellez-vous en silence. Les altercations entre les parents peuvent provoquer un sentiment d'insécurité ou de crainte chez les enfants. De plus, ils auront tendance à reproduire les comportements observés à la maison et à se disputer avec les autres. Essayez plutôt de montrer l'exemple pour qu'ils comprennent qu'en cas de désaccord, il est possible de discuter calmement.

 

7. Instaurez des routines.

Les enfants adorent les rituels. Réservez un moment de la journée ou de la semaine à une activité précise, que vous et vos enfants aimez particulièrement. Il peut s'agir d'une histoire que vous lisez ou d'une petite phrase que vous répétez chaque soir au moment du coucher. Les enfants aiment la répétition et se souviendront de ces moments lorsqu'ils seront plus grands.

 

8. Consacrez du temps à la lecture.


Même les bébés et les tout-petits aiment qu'on leur lise des histoires. Choisissez des livres plus colorés pour les bébés et des histoires simples et amusantes pour les tout-petits. Dès 4 ou 5 ans, les enfants peuvent suivre des histoires un peu plus complexes et des illustrations plus élaborées. La lecture est le moment idéal pour créer des liens avec votre enfant.

 

9. Essayez de savoir ce que votre enfant a fait d'important aujourd'hui.


Ce conseil concerne les enfants un peu plus âgés. Cherchez toujours à savoir ce que votre enfant a fait d'important durant sa journée à la garderie, chez sa nounou ou avec son père. Vous lui prouverez ainsi que vous vous intéressez à lui et à son univers. Plus les enfants grandissent, plus ce dialogue est important. Ils vous feront part des bonnes choses et se sentiront peut-être assez en confiance pour confier leurs craintes et leurs soucis.

 

10. N'accordez pas une importance démesurée aux neuf conseils précédents.


Vous pensiez vous en sortir honorablement, et voilà qu'un article vous donne l'impression de ne pas être à la hauteur? Ce n'est évidemment pas le but recherché. Bien qu'il vaille la peine de tenir compte de ce qui précède, personne ne parvient jamais à suivre tous ces conseils au quotidien. Inutile de tenter l'impossible pour ensuite culpabiliser. Quand les attentes semblent hors de portée, restez réaliste et évitez de vous comparer à l'image que donnent d'autres parents… n'oubliez pas qu'ils sont probablement dans la même situation que vous.

 

Pour être un bon parent, la meilleure méthode consiste probablement à essayer d'apprécier le temps que vous passez avec vos enfants. Prenez du recul, respirez, observez ces petites personnes à qui vous avez donné la vie et passez du temps avec eux. C'est dans ces moments privilégiés que vos enfants se sentent aimés. Remettez la vaisselle ou les coups de téléphone à un peu plus tard, et profitez de ces quelques instants pour les passer avec vos enfants.

En vedette