Des aliments trop gras réduisent les chances de fécondation in vitro

Si vous avez recours à la fécondation in vitro (FIV), réduisez non seulement votre consommation de café et de tabac, mais aussi votre consommation de graisses.

 

Selon les résultats présentés lors du congrès de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie, la consommation de graisses est inversement proportionnelle au nombre d’ovocytes matures qui sont prélevés lors d’une FIV.

 

Avoir moins d’ovocytes veut également dire moins d’embryons à choisir pour le transfert.


De plus, la consommation de graisse polyinsaturée est, elle, inversement proportionnelle à la qualité des jeunes embryons. Donc, il faut éviter le plus possible ces deux types de gras.

 

Déjà, les gras trans étaient liés à une infertilité ovulaire et à des risques de fausses couches, alors que les graisses saturées réduisaient la concentration du sperme chez les hommes.

 

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net