Dépistage de maladies cardiaques in utero – stress trop intense

Or, le dépistage in utero de ce genre de malformation cause du stress, de l’anxiété et même la dépression chez la future mère. C’est du moins ce que décrit une nouvelle étude dont la publication est prévue dans le Journal of Pediatrics.

Pourtant, le dépistage prénatal offre de nombreux avantages, tant pour l’enfant que pour la mère. Cela permet à la future maman, à priori, de se renseigner sur la maladie. De plus, elle a le temps d’évaluer les différentes options et de se préparer mentalement à la probabilité d’une intervention chirurgicale.

Malheureusement, le stress associé à l’annonce d’une malformation cardiaque congénitale surpasse les avantages, ce qui engendre également de nombreux risques pour le fœtus.

En effet, l’état dépressif de la mère se répercute sur le bébé et crée des déficiences au niveau hypothalamique, une croissance intra-utérine réduite, des naissances prématurées et un poids inférieur à la normale chez le nouveau-né.

Le Dr Jack Rychik, du Fetal Heart Program au Cardiac Center de l’Hôpital pour enfants de Philadelphie, constate l’importance du soutien de la mère. « Notre étude constate l’importance du soutien psychologique de la future mère. Ainsi, l’approche devrait désormais intégrer une thérapie d’accompagnement, par un spécialiste ou même le conjoint, lors des prochains diagnostics. »

Crédit photo : freedigitalphotos.net