Cogner son orteil : pourquoi ça fait si mal ?

Nous connaissons tous cette douleur aiguë de notre orteil lorsqu'il entre en collision avec un meuble alors que nous venons de nous réveiller. Comment un si petit membre peut-il causer tant de douleur ?

(Getty Images)Un orteil entre en collision avec un meuble et c'est le drame : une douleur insoutenable se concentre dans ce tout petit membre de notre corps. Pourquoi est-ce que cela fait si mal s'est demandé le magazine américain Marquette.

Une question à multiples réponses, dont la première se trouve dans les terminaisons nerveuses de nos pieds. Constamment en contact avec le monde extérieur, la sensibilité de nos mains et de nos pieds est magnifiée par une plus importante concentration d'outils nerveux que sur le reste de notre corps. «Avec nos orteils et pieds nous sentons les variations du sol, les inclinaisons, la pression que nos chaussures provoquent sur nos pieds, ou la rugosité de la surface sur laquelle nous nous tenons. Ce sont des informations extrêmement importantes qui nous permettent de naviguer avec succès dans notre monde», explique Chris Geiser, professeur-assistant en sciences de l'exercice et directeur du programme d'athlétisme de l'université Marquette aux États-Unis.

Second facteur, la faible présence de tissus pour amortir les chocs. Chaque mini-collision frappe violemment les capteurs de douleurs qui explosent littéralement en conséquence. Les tissus adipeux et musculaires sont presque complètement absents de cette partie de notre corps. «Toute l'énergie cinétique créée par le mouvement de nos jambes est absorbée par la peau et l'os de l'orteil, provoquant une forte compression de la force sur nos terminaisons nerveuses. Comme le pied est la terminaison du plus long membre de notre corps qu'est la jambe, le pied tend à bouger plus rapidement que n'importe quel membre de notre corps lorsqu'il entre en contact avec un objet», poursuit l'assistant-professeur.

Pour terminer, le pied fut autrefois un vecteur redoutable de bactéries, lors de blessures ouvertes. «Il n'y a pas si longtemps, les infections étaient souvent mortelles. Cogner un orteil peut causer une blessure ouverte au pied, qui est constamment en contact avec un environnement où les bactéries pullulent. On a pensé que les individus très sensibles aux pieds étaient plus susceptibles d'éviter les chocs, créant un environnement avantageux. Donc il y a beaucoup de facteurs à cette très douloureuse question», conclut Chris Gaiser. Ce qui paraît être un désavantage est en fait un atout : avec des orteils aussi sensibles, nous sommes censés y faire très attention !