Femme recherche homme qui ne veut PAS d’enfant

Être rien qu'à deux pour toujours. (Getty)J’adore avoir des espionnes soigneusement implantées dans divers soupers de filles parce qu’elles me ramènent toujours des histoires incroyables. Comme cette semaine, un groupe de quelques femmes dans la trentaine se plaignaient d’avoir du mal à se trouver un homme qui ne veut PAS d’enfant. Selon elles, ça ne pogne pas. Même que ça fait peur!

Pour vrai? Tu parles d’un problème moderne! Le modèle familial mange vraiment des claques de ce temps-là. On veut un couple avec deux êtres indépendants, sans enfants, chacun son appartement, etc.

« All you need is love! »

On est beaucoup plus habitués aux clichés : la mère monoparentale qui a du mal à se trouver un copain régulier, le couple où la femme est la seule moitié du couple à vouloir arrêter la pilule, ou bien la femme qui se cherche désespérément un géniteur sans trop se soucier de si ça clique ou pas. Mais maintenant, on manquerait d’hommes qui veulent passer du bon temps sans devenir papa? Vite comme ça, ça semble difficile à croire.

Il est vrai que la situation diffère pour les deux sexes à cet âge-là : la femme décide de ne pas avoir d’enfant tandis que l’homme décide de ne pas avoir d’enfant… pour le moment. Il peut se garder l’option ouverte aussi longtemps qu’il le désire (même s’il n’a plus de désir, en fait). Sauf, justement, s’il se case avec une femme dont le choix est clair.

Est-ce que ça rend ces femmes moins attirantes? J’en doute. Personne ne va laisser passer Monica Bellucci même si elle a fermé la shop. Est-ce que les femmes qui ne désirent pas être mamans perdent une certaine féminité? Peut-être pour certains. Ça dépend des goûts. De là à dire que ça fait peur, je ne crois pas.

« Je veux pouvoir garder mon style de vie. »


Ça, c’était le point qui revenait le plus souvent chez les femmes avec l’horloge biologique à off. C’est peut-être plus ça qui fait peur. Quelqu’un d’aussi jeune qui a déjà décidé qu’elle ne voulait plus sortir de sa zone de confort, ça peut en rebuter quelques uns. Sinon, même si ça surprend encore un peu en 2012, tout le monde va comprendre une femme de ne pas vouloir se taper les nuits courtes, le braillage et les fascinantes discussions sur les couches. En plus, ce sont quand même elles qui doivent le porter cet enfant-là! C’est donc un choix légitime qui leur appartient.

Mais est-ce qu’il manque réellement d’hommes qui recherchent ça? En fait, des hommes qui ne veulent pas d’enfants, il en pleut! Juste en lisant mon texte, il y a déjà plein de gars qui se sont portés volontaires devant leur écran avec la main dans les airs. « Moi, moi, MOI! Je m’en occupe! » Par contre, si tu demandes à ces mêmes gars s’ils ont envie de se compromettre avec ces femmes pour former un couple officiel, stable et exclusif, là, quelques mains risquent de redescendre.