Chère cougar...

Existe-t-il vraiment un double standard entre les hommes et les femmes sur la possibilité de se pogner de la chair fraiche? Probablement. Est-ce que ça constitue une excuse valable pour s'en empêcher?

Les femmes se plaignent souvent que c'est plus facile pour un homme que pour une femme de sortir avec une fille plus jeune.
«C'est mieux accepté en société...»
«C'est plus respecté au bureau...»
«Les gens te jugent moins que lorsque c'est la femme qui est plus âgée...»
J'ai trois mots pour répondre à ça: bou, hou, hou.

En toute honnêteté, est-ce qu'il existe vraiment un double standard entre les hommes et les femmes sur la possibilité de se pogner de la chair fraiche? Probablement. Est-ce que ça constitue une excuse valable pour s'en empêcher? Pantoute.
(Je peux vous tutoyer le temps d'un paragraphe? Merci.)

Chère femme qui préfère les hommes plus jeunes, je vais te partager un secret: si t'attends que les gens (ou la société) approuvent ta vie amoureuse ou sexuelle, tu vas être déçue souvent.

En plus, ce n'est pas comme si les critiques n'étaient pas prévisibles. Elles tournent toujours autour de: «Je crois qu'il faut quelqu'un à la même place que soi. (Bla bla bla.) Qui a le même vécu. (Bla bla bla.) Un rapport d'égal à égal.» Signé: une personne bien-pensante désagréable.
Comme si tout le monde avait sensiblement le même vécu au même âge. Comme si tout le monde vieillissait bien. Pourtant, bizarrement, il existe plein de vieux tatas.

Ce que je trouve aberrant lorsqu'on commence à (se) mettre des limites sur les âges d'éventuelles conquêtes (adultes, on s'entend), c'est qu'on semble oublier que les options tentantes ne courent pas toujours les rues. L'amour peut se faire rare. On ne va pas commencer à le discriminer sous prétexte que ça va faire jaser les collègues du bureau au party de Noël.

Personnellement, je n'ai absolument rien contre le fait qu'une femme préfère les jeunes hommes. Ce qui m'énerve, vraiment, c'est qu'elle baboune qu'on (moi, nous, la société) ne lui donne pas une tape dans le dos pour la réconforter dans son choix. Assumez-vous!
«Ouin mais les gars, eux, on les laisse faire. Nous, les femmes, on nous traite de cougars.»
Honnêtement, entre cougar et démon du midi, je choisis cougar. Si quelqu'un vous traite péjorativement de cougar, il est soit un dinosaure conservateur, soit un homme profondément jaloux qui vous désire dans le silence. S'il n'est pas trop vieux, c'est votre chance.

Cela dit, non, personne ne va vous donner une petite étoile dans votre cahier pour vous féliciter d'avoir conquis un modèle d'homme plus récent. Les gens ont autre chose à faire. Personne ne me donne de crédit parce que j'ai envie d'une fille qui trippe sur le baladi. Ça ne m'aide pas à me pogner une promotion. Ma famille et mes amis ne me respectent pas davantage depuis. La société ne m'a pas donné son accord explicite ni les clés de la ville.

N'allez pas bouder votre plaisir si c'est ce qui vous branche. Sauf qu'il faut que ça vous branche pour vrai. J'ai vu plusieurs femmes revendiquer haut et fort l'accès aux gars plus jeunes pour finalement dire: «Bof. C'est plate... Il est jeune.»

Il faut aussi se rappeler qu'une femme qui assume ses goûts est cent fois plus attirante que celle qui cherche désespérément l'approbation de tous. Assumer mène à l'épanouissement mène au sex-appeal mène à pas mal n'importe quel homme, mûr à votre bon goût. Mais pour l'amour, assumez-vous don'!