Body Language : parlons-nous à corps ouvert!

À l’aide de notre sixième sens, offrons un massage d’amour et découvrons ainsi ce qui fait frémir notre partenaire. Et, si notre amoureux nous offre de nous explorer à corps ouvert, acceptons sur-le-champ ce véritable don, ce cadeau d’amour! Mais attention: le massage d’amour devrait, idéalement, être pratiqué lorsque les deux partenaires sont disposés, de corps mais aussi d’esprit. Si l’un des deux se sent trop irritable pour être réceptif ou donner de l’attention, mieux vaut remettre l’activité au lendemain.

(Getty Images)Chacun son rôle

Pour profiter des pouvoirs méconnus des contacts peau à peau, on décide d’abord de qui recevra les caresses (le receveur) et de qui les prodiguera (le donneur). On peut échanger les rôles au cours d’une même soirée. Pour favoriser l’abandon total, certains couples préfèrent alterner d’un soir à l’autre. Ainsi, chacun peut vraiment jouer son rôle.

Le receveur

Afin de profiter pleinement de ce moment de grâce, on doit, en tant que receveur, parvenir à décrocher de la réalité. On peut préparer son corps en prenant un bon bain chaud et se vider l’esprit en écoutant un peu de musique relaxante. Il suffit de réaliser que le plaisir de l’abandon est une condition préalable à la réussite du massage d’amour. On doit donc s’abandonner aux mains de l’autre et s’offrir totalement à lui, en toute confiance.

Le donneur

Pour éviter que les caresses soient désagréables, il est recommandé de prendre soin de ses mains et de les réchauffer un peu au préalable. On peut d’abord les tremper quelques minutes dans l’eau chaude, les poncer légèrement pour enlever la corne et les enduire ensuite d’huile d’amande douce. Comme ce rôle demande un plus grand don de soi, il vaut mieux se lancer dans l’aventure en y prenant plaisir. Dans ce rôle, on doit avoir une seule idée en tête: apporter un maximum de bien-être à notre partenaire. On oublie nos propres envies, voire notre excitation montante, pour faire durer l’état de béatitude. En étant suffisamment attentif, on peut savoir si notre partenaire apprécie nos caresses, et ce, sans même qu’il ait besoin de parler.

L’art d’explorer le corps de l’autre

- Lorsqu’on masse le corps de l’être aimé, on veille à ce que nos mains suivent fidèlement les contours de son corps.
- On épouse alors toutes les collines, les plaines, les ondulations et les reliefs rencontrés sur notre passage. Il suffit de se créer un univers sur le corps de l’autre. On imagine, par exemple, un fleuve qui coule et on explore lors de notre passage un paysage varié dont les creux et les plats ne cessent de nous émerveiller.
- Le plaisir qu’on ressentira à masser ou à effleurer le corps de notre amoureux lui sera transmis, ce qui lui permettra de se détendre davantage.

Communion totale

Avec le massage d’amour, on pousse la communication encore plus loin. C’est donc dans un calme total, peut-être à la lueur d’une bougie, qu’on explore sa nuque, ses épaules, ses cuisses... En prêtant attention à tous les signes que notre amoureux nous envoie même sans rien dire, on saura détecter ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas. Ainsi, en demeurant concentré sur le bien-être de l’autre, on pourra déceler les points faibles où la circulation de l’énergie est interrompue, probablement en raison d’un blocage dont il n’a peut-être jamais pris conscience jusqu’à cet instant.

Savourer le moment présent

Dans un rôle comme dans l’autre, il faut savoir saisir le moment. Même si des pensées extérieures nous hantent l’esprit, on doit parvenir à s’en libérer en les laissant partir de la même façon qu’elles sont venues, et se concentrer à nouveau sur le présent. Pour parvenir à se relaxer convenablement et à se laisser aller au simple plaisir de cette douce activité de couple, portons notre attention sur la respiration. En écoutant notre souffle, en sentant notre ventre se gonfler et en prenant conscience qu’il se vide ensuite de son air, on oublie généralement le stress du quotidien.

La fréquence a bien meilleur goût!


Plus on reçoit de massage d’amour, plus on est apte à les apprécier à leur juste valeur et à se détendre rapidement. La fréquence est également bénéfique au donneur, chez qui les gestes deviennent de plus en plus naturels et bienfaisants. Les adeptes en sont convaincus: les massages renouvelés régulièrement affinent ainsi les sensations, aiguisent les plaisirs et améliorent l’harmonie entre les partenaires. Enfin, disons que l’état de béatitude qui nous envahit lorsqu’on se fait toucher en toute confiance est une drogue si forte qu’on en redemande toujours!


Aussi sur Clin d’œil :


Pour un baiser…ce qui rend vraiment les hommes fous!