Une mère infectée par la bactérie mangeuse de chair 13 heures après la naissance de ses jumeaux

Lana Kuykendall et son mari. (Photo : vidéo AP)Une nouvelle maman, Lana Kuykendall, originaire de la Caroline du Sud, a du retourner d'urgence à l’hôpital Emory University d'Atlanta 13 heures à peine après avoir eu son congé suite à la naissance de ses deux jumeaux.

La femme âgée de 36 ans, qui pratique le métier d’ambulancière, a vite compris que quelque chose clochait quand une petite ecchymose sur sa jambe a commencé à croitre à raison d'environ un centimètre par heure. Ses connaissances de la santé lui ont permis de reconnaître le danger que représentait sa plaie croissante ainsi que les vives douleurs qui l'accompagnaient. La nouvelle mère craignait, aux dires de son mari, qu'il s'agisse d'un caillot sanguin.

Moins de deux heures après son arrivée à l'hôpital, on l'opérait d'urgence. Son mari, un pompier, a raconté sa terrible expérience au quotidien Greenville News. « (Alors que nous attendions qu'on l'opère), plus on restait assis là, plus sa lésion grossissait. Elle grossissait à vue d'oeil. »

Lana souffre du même genre d'infection que la jeune Amy Copeland, 24 ans, à qui on a du amputer une jambe. Il s'agit de fasciite nécrosante, qui est causée par une bactérie de type staphylocoque, qu'on peut contracter à cause de toutes petites coupures ou blessures, mais qui survient plus souvent lors d'importantes procédures comme une césarienne ou un accouchement. La bactérie qui s’infiltre produit alors des enzymes qui détruisent les tissus à une vitesse fulgurante. Le risque de mort étant très élevé dans ce genre de cas, Lana et son mari ont pris la bonne décision en se rendant à l'urgence le plus vite possible.

Lors de l'opération, on a retiré à Lana tout le tissu infecté de sa jambe, et on la traite également avec des antibiotiques pour enrayer l'infection qui s'est propagée dans son sang. Elle est présentement sous sédatifs et entubée, sous la supervision du personnel médical.

« Pour l'instant, dit son mari Darren. Ses signes vitaux sont bons, mais on ne sait jamais comment ça va se développer. Elle est encore dans un état critique. Nous vivons un cauchemar. »

Une amie du couple, Kayla Moon, a partagé avec MSNBC qu'elle avait de la peine pour la famille puisque Lana ne pouvait pas profiter de la présence de ses nouveaux-nés. « Nous n'arrivons toujours pas à croire que mon amie, qui vient à peine d'avoir ces deux magnifiques bébés, soit entubée à l'étage et ne puisse pas vivre cette expérience et profiter de ses bébés. »

En vedette