Maman 24/7

Parents et parc : quel est votre profil ?

(Getty Images)Je suis une maman de parc. Depuis que mon fils a six mois, je m’y rends régulièrement pendant la belle saison. Peut-être pas tous les jours – mais presque. J’en ai visité des tas, surtout sur l’île de Montréal. J’ai joué dans les structures de jeux, construit des châteaux, fait des pique-niques… et j’ai rencontré d’autres parents. Je les ai surtout observés. Le parc, c’est un microcosme des relations parentales : les interactions parents-enfants qu’on y découvre sont probablement représentatives de ce qui se passe à la maison…
Dis-moi comment tu « vis » ton parc, je te dirai quel genre de parent tu es.

1. Le meilleur ami. Bien souvent, il se pointe avec un immense sac de jouets de sable. Il ne fait pas que suivre son enfant partout dans le parc : il dirige le jeu et il s’amuse ferme. Du coup, il attire les petits copains autour et il est bien heureux de les divertir. On dirait d’ailleurs qu’il s’amuse plus qu’eux...

2. Le branché.
Il garde les yeux rivés à son téléphone en tout temps (je ne parle pas de quelques minutes). Il envoie des messages textes. Des courriels. Il surfe sur le net. Il passe un appel. Il joue à Angry birds (oui, j’ai déjà vu ça). J’imagine la scène à la maison : « Lâche la télé, on va aller jouer dehors au parc»…

3. L’insécure. Il suit son enfant à la trace – en fait, il est constamment dans un périmètre de deux ou trois mètres de son enfant. Le parc renferme d’innombrables pièges et il met en garde sa (précieuse) progéniture : « Moins vite ! Ne cours pas ! Ne grimpe pas là ! Fais attention ! » Il accourt à tout moment… pour rien.

4. Le jaseux. Il approche tout parent présent sur place. Il cherche un contact visuel puis,  il attend le moment propice et il se lance. La première question étant invariablement toujours la même : « Votre enfant a quel âge ? » Mettons une chose au clair, pendant qu’on y est. Ce n’est pas parce qu’on a des enfants du même âge qu’on peut/doit être amis ou même, se parler. Ce seul point en commun n’est pas suffisant.

5. Le boudeur. Il n’aime pas venir au parc, il n’en a rien à cirer. Il s’est fait traîner de force – ou pousser par l’autre parent. Bref, c’est clair qu’il n’a pas envie d’être là. Il s’assied sur un banc et il attend que ça passe.
 
6. Le désinvolte. Il rigole quand son enfant escalade la glissade… même si un autre enfant attend pour descendre. Il jase avec un(e) ami(e) pendant que son marmot court, une branche d’arbre à la main. Il laisse son charmant petit farfouiller dans n’importe quel sac de jouet. Il ne referme pas la porte du parc derrière lui. Sa notion de civisme (et ses règles d’éducation) sont élastiques.

7. L’hygiénique.
Contrairement à l’insécure, ses interventions touchent presqu’exclusivement la propreté des lieux : « Ne touche pas aux barreaux, c’est sale ! » ou « Ne creuse pas là, c’est dégueulasse ». Il consent à venir au parc mais ça l’écœure. Et il se fait un devoir de passer le message à son enfant (tout comme aux parents autour).

Alors, votre profil, c’est quoi ?