Maman 24/7

Les hauts et les bas de la maternité, vaut mieux en rire

(Facebook : Accoucher de rire)Se sentir grosse comme un béluga en fin de grossesse. Passer sa journée en pyjama avec des cernes sous le menton avec notre nouveau-né à la maison. Allaiter toutes les deux heures la nuit. Oublier de dîner. Courir les activités maman-bébé pour (enfin) mettre le nez dehors et voir du monde. On peut énumérer des tas de situations où être mère n’est pas jojo. On peut se lamenter et se plaindre de notre sort – ou on peut en rire.

C’est ce qu’Émilie Ouellette, jeune humoriste bourrée de talents, a choisi de faire. Mère de deux enfants (une fillette de 3 ans et un garçon d’un an), cette diplômée de l’École nationale de l’humour a créé Accoucher de rire, un spectacle qui aborde des thèmes liés à la maternité. « Je parle de grossesse, d’accouchement, d’allaitement, bref de tout ce qui touche la vie des nouveaux parents », dit-elle, à la veille de présenter le premier d’une série de spectacle dans le cadre du ZooFest.

L’inspiration lui est venue lorsqu’elle était en congé de maternité. Elle s’est mise à écrire des blagues, des situations, des numéros… Elle a mis le matériel de côté, ne sachant pas trop comment l’intégrer à ses autres textes. Mais à sa deuxième grossesse, il était évident qu’un show prenait forme. « Je regardais mes enfants aller et je me disais : hey, vous m’écrivez des jokes ! » lance-t-elle en riant. Le spectacle n’était pas prêt qu’elle le vendait déjà au téléphone… « Je mens des fois dans la vie, moi, avoue-t-elle candidement. Au téléphone, j’ai parlé du show à une dame d’un organisme alors qu’il n’était pas monté ! Et elle l’a acheté… » En raccrochant, Émilie confesse qu’elle a légèrement paniqué : « Est-ce que je viens de vendre un show qui n’existe pas moi là ? » Elle rit de bon cœur en expliquant que ce fut le coup de pied dont elle avait besoin pour finaliser ses textes.

Les premières spectatrices d’Accoucher de rire ont été des mamans de cliniques d’allaitement et d’organismes communautaires. C’est là qu’elle a mis au point ses numéros. « Je débarquais là-bas, avec mon bébé de deux mois, et je leur disais : est-ce que je peux vous conter des jokes pendant 15 minutes ? » Depuis, son stand-up a roulé dans différents événements  corporatifs. Il n’a été présenté qu’une seule fois au grand public, en août 2011, dans la salle du cinéma Beaubien.

Cette fois, Émilie Ouellette a vraiment l’impression de mettre au monde son show puisqu’il sera présenté huit fois entre aujourd’hui et le 22 juillet. La formule est intéressante pour les nouveaux parents : Accoucher de rire est présenté à 13h30 et les bébés (entre 0 et 1 an) sont les bienvenus. « Un peu comme dans le concept de Ciné-bébé, il y aura une table à langer dans la salle, le son ne sera pas trop fort, etc. On veut faciliter la vie des parents et les inciter à venir », explique l’humoriste, qui travaille aussi comme intervenante sociale chez Dr Clown.

Et quel est l’impact des pleurs de bébé sur la concentration de l’artiste ? Elle n’hésite pas et répond du tac au tac : « Je ne les entends même pas ! Un gazouillis ou un pleur de bébé, c’est comme un bruit de fond, ça s’oublie… »

Pour visionner quelques numéros d’Émilie Ouellette :
La voiture
L’allaitement 
Le chien