Maman 24/7

Le luxe de se maquiller

Lorsque l'on devient maman, on n'a plus de temps pour soi, pour le couple, pour les amis, pour la carrière, pour …Il y a la vie avant. Et la vie après. La vie avant d’avoir des enfants, celle où on a du temps pour soi, pour se regarder le nombril, décider ce qu’on va faire de sa journée, de sa soirée, de sa nuit… Et la vie après la naissance des enfants, celle où on voit d’abord à leurs besoins ensuite aux nôtres (si ça adonne), celle où on s’oublie, on fait des sacrifices, on se lève la nuit comme un zombie, on se lève à l’aube comme des robots, programmés… Le gros bonheur dégoulinant de la vie sans enfant est remplacé par une série de petites joies en famille.

J’aime à penser que plus les enfants vieillissent, plus on revient à un certain équilibre. Tout à coup, on a plus de temps pour soi, pour le couple, pour les amis, pour la carrière, pour le sport. Tout à coup, on retrouve une particule de sa vie d’avant. Et là, on en apprécie chaque minute, on goûte chaque instant. Plusieurs disent que les enfants nous font apprécier le moment présent – j’ajouterais que cela s’applique même en leur absence…

Dans la course folle du quotidien, entre le boulot, les allers-retours à la garderie et à l’école, les courses et la préparation du souper, si je réussis à grappiller quelques minutes pour moi, c’est un signe : je suis au-dessus de mes affaires. Et rien (ou presque) ne me rends plus heureuse que ce sentiment de satisfaction, de contentement tout à fait égoïste. Je me dis qu’aujourd’hui, j’ai donc été productive ! Et ça me ravit. Je sais, c’est ridicule mais bon, à chacun(e) ses petits moments de gloire.

Qu’est-ce que je fais de ces minutes volées au tourbillon du quotidien ? Je feuillette un magazine, je plonge dans un nouveau livre de cuisine, je me fais un pédicure, je mets du vernis écarlate sur mes mains… En cette Journée sans maquillage, où les femmes sont invitées à ranger leurs trousses et à sortir sans fard, je fais un constat : pour plusieurs mamans de jeunes enfants, se maquiller, avoir du temps pour le faire, est un véritable luxe. Levez la main celles qui se maquillent en voiture, aux feux rouges ?

La maternité a transformé ma relation et ma perception des choses. Aujourd’hui 6 juin, Journée sans maquillage, je n’ai sorti ni tube ni pinceau. Mais les autres jours de l’année, de grâce, laissez-moi mes petits plaisirs qui me rappellent qu’il y a aussi une vie après les enfants.