Maman 24/7

Beau succès pour le festival Petits bonheurs

Ludique et amusante, la pièce Ha Dede, pour les 1 à 3 ans, a visé juste.(Crédit photo Michel Pinault)La popularité du festival pour enfants Petits bonheurs, qui prend racine dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, ne se dément pas : quelque 16 000 enfants et leurs accompagnateurs ont assisté aux différentes activités présentées dans le cadre de cette huitième édition. Depuis deux ans, l’affluence est sensiblement la même, oscillant entre 16 000 et 17 000 participants. À ces débuts, en 2005, le festival avait été fréquenté par 6 500 personnes.

Du 4 au 13 mai, Petits bonheurs a présenté 70 représentations (pièces de théâtre, spectacles, ateliers, films) aux enfants de 0 à 6 ans. Avec ma fille de deux ans et demi, j’ai vu la pièce Ha Dede, samedi dernier. Pur délice visuel, cette pièce a capté l’attention de ma Petite Lionne pendant plus de trente minutes. Un exploit ! Fiston et moi sommes allés voir La Lune est à moi au Collège Maisonneuve. Là encore, le spectacle a fait sensation : mon fils n’a pas bronché pendant 45 minutes. Assis dans l’auditorium, les enfants (tous âgés de 4-5 ans) ont éclaté de rire à plusieurs reprises devant les aventures rocambolesques de Loukna et de son chien Pastille.

Du côté des activités de médiation culturelle, le défi Lire Ensemble, qui vise à donner le goût de la lecture aux tout-petits, a rassemblé 193 élèves lors de la journée des écoles, le 4 mai. Neuf écoles du quartier ont participé au défi lecture et 17 lectures « privées » se sont déroulées dans des résidences, des garderies, des écoles et des groupes communautaires.

Je me suis d’ailleurs proposée comme bénévole pour cet événement, question de plonger dans le cœur de l’activité. Vendredi dernier, je me suis donc présentée à la bibliothèque Hochelaga-Maisonneuve pour faire la lecture, pendant 45 minutes, à un groupe d’enfants de trois ans issus d’un organisme communautaire du quartier. Malheureusement, seulement trois enfants et leurs parents se sont pointés au rendez-vous. La responsable m’a avoué qu’elle croyait qu’il y en aurait entre 10 et 15… « Ce n’est pas évident de les motiver et de s’assurer de leur engagement », m’a dit Karine José, un peu déçue.

Comme quoi, pour son édition 2013 (elle se tiendra du 3 au 12 mai), il restera quelques améliorations à apporter pour maximiser l’expérience de Lire Ensemble.