Buzz et trouvailles

Une prof dans l’eau chaude pour avoir publié des photos de ses élèves sur Facebook

(ABC News)On entend de plus en plus parler de professeurs, élèves et employés disciplinés pour quelque chose qu’ils ont partagé sur leur Facebook personnel. Cette fois-ci, c’est une professeure de mathématiques au secondaire dont le poste est en jeu suite à une photo de ses étudiants qu’elle aurait mise en ligne.

Il s’agit de Melissa Cairns, du Buchtel Community Learning Center d’Akron en Ohio, enseignante depuis une dizaine d’années. Elle fut convoquée par la commission scolaire après qu’une travailleuse sociale ait aperçu sur son Facebook une photographie de quelques-uns de ses élèves avec du ruban adhésif sur la bouche. Sous la photo, on pouvait lire : « J’ai enfin trouvé un moyen de les garder silencieux! »

Bien entendu, il s’agissait d’une blague que l’enseignante et ses élèves avaient faite en s’amusant lors d’un cours. Toutefois, si personne ne croit que les élèves ont réellement été séquestrés ou abusés, les étudiants sont tout de même protégés par des lois sur la vie privée qui pourraient se voir justifier des sanctions envers Cairns. Ainsi, la directrice de l’école a demandé à la professeure de retirer la photo et a contacté les parents des élèves en question.

Après avoir été suspendue avec solde, Melissa a ensuite été suspendue sans solde puis informée qu’elle risquait un renvoi. Elle disposait de dix jours pour demander une audience afin qu’on évalue son dossier. Une date d’audience n’a pas encore été déterminée.

Dur de dire comment se terminera cette histoire puisque peu de situations du genre se sont produites auparavant. Il incombera aux membres de la commission scolaire de déterminer quelles sortes de sanctions seront appliquées. Le président du conseil, Jason Haas, explique à Good Morning America quelles questions seront abordées lors de l’audience. « C’est le début de ma sixième année au sein de ce conseil. En tout ce temps, dit-il, nous n’avons jamais vu de cas du genre où des sanctions disciplinaires pourraient être appliquées suite à une photo sur un média social. A-t-elle violé la vie privée des étudiants? C’est ce que nous devrons déterminer. Tout le monde semble si préoccupé par le ruban adhésif. »

Melissa Cairns, pour sa part, soutient qu’il ne s’agissait que d’une blague et que les étudiants se sont eux-mêmes collés le ruban sur la bouche pour s’amuser. Elle explique qu’ils ont trouvé l’idée très drôle, et qu’elle n’a mis la photo sur son profil que parce que c’était un souvenir avec ses étudiants.

« Est-ce que je crois que cette erreur stupide devrait me coûter les dix ans de bon travail que j’ai donnés? Absolument pas, explique-t-elle à WEWS-TV à Cleveland. J’ai fait l’erreur de trouver ça drôle et de le mettre sur mon profil. Quand nos émotions entrent en jeu, on apprend beaucoup de choses. Ce genre de moment, où un élève connecte vraiment avec son professeur, quand il arrive à rire avec lui, c’est là que son esprit s’ouvre vraiment au savoir. C’est un moment important.» Melissa précise également que les étudiants lui ont demandé de les photographier.

Selon Jason Haas, la professeure devrait être entendue par la commission scolaire quelque part à la fin du mois de février.