Buzz et trouvailles

Une chanson d’Adele sort une fillette du coma

(Facebook/Lottie Loo's Get Well Wish)L’histoire de la petite Charlotte Neve est fascinante. Sa sortie miraculeuse d’un coma, alors qu’on la croyait à l’article de la mort, serait due à une chanson d’Adele fredonnée par sa maman au moment où les médecins n’avaient plus d’espoir.

Charlotte, sept ans, avait passé une soirée normale à regarder des films avec sa sœur et sa maman quand elle fut terrassée par un AVC. La rupture d’une artère majeure dans son cerveau durant son sommeil causant une hémorragie cérébrale massive, une condition rarissime chez une enfant de son âge, elle fut transportée à l’hôpital. Dans les jours qui ont suivi, la petite subit une série d’opérations visant à contrôler l’hémorragie, mais fut terrassée par plusieurs accidents vasculaires cérébraux si violents que les médecins ont finalement contacté sa mère pour qu’elle vienne lui faire ses adieux.

Son cerveau étant lourdement endommagé, Charlotte était dans un coma profond dont les experts croyaient qu’elle ne sortirait pas.  Elle avait perdu la vision, l’usage de la parole et n’aurait jamais du pouvoir marcher à nouveau.

Quand sa mère Leila s’est présentée dans sa chambre pour lui faire ses adieux, les évènements ont pris une tournure inattendue. « C’est un miracle, a raconté sa mère Leila au journal The Sun. Les docteurs m’ont dit de lui dire au revoir et j’ai pensé que j’allais perdre ma petite fille. »

« Je me suis couchée près d’elle dans son lit d’hôpital pour lui faire un câlin – elle était branchée sur des machines et complètement inconsciente – puis Adele a commencé à jouer à la radio. J’ai commencé à chanter pour elle parce qu’elle adore cette chanson et que nous la chantions souvent ensemble. »

Contre toute attente, au son de la voix de sa maman fredonnant sa chanson favorite, Rolling In The Deep, Charlotte a esquissé un sourire. « Elle a souri et je n’arrivais pas à y croire, se souvient Leila. C’était la première fois qu’elle avait réagi à quoi que ce soit depuis son hémorragie. Les infirmières n’en revenaient pas et m’ont dit de continuer à chanter – et Charlotte s’est remise à sourire. »

En peu de temps, la fillette a récupéré à une vitesse fulgurante, regagnant une partie de sa vue et retrouvant l’usage de la parole grâce à des séances de thérapie. Alors qu’on lui avait dit qu’elle ne marcherait plus jamais, elle est, deux mois à peine après ses opérations, de retour à l’école à temps partiel, et a même recommencé ses cours de ballet et de claquette.

S’il faudra longtemps aux médecins pour déterminer si la fillette souffrira de dommages permanents, Charlotte a pour le moins défié toutes les lois de la nature et fait des progrès phénoménaux. Tout ça, selon sa mère, grâce à cette fameuse chanson d’Adele.

« Charlotte a été fantastique. Elle est si déterminée et brave, affirme fièrement sa maman. Les docteurs ont cessé de nous dire ce qu’elle serait censée pouvoir faire – elle les a déjà tellement surpris! Selon les scans, ajoute Leila, elle n’aurait même pas dû marcher à nouveau, et encore moins parler, faire du vélo et courir comme elle le fait aujourd’hui. »